L'expérimentation du Dossier Médical Partagé en Haute-Garonne a permis l'ouverture de 118 000 dossiers

Image d'illustration / © Thierry GACHON/ MaxPPP
Image d'illustration / © Thierry GACHON/ MaxPPP

Généralisé depuis le 6 novembre dernier, le Dossier Médical Partagé a été expérimenté en Haute-Garonne dès décembre 2016. 118 000 dossiers gratuits et à l'initiative du patient ont été ouverts sur le département.

Par Delphine Gerard

118 000 dossiers ouverts entre décembre 2016 et novembre 2018. La Haute-Garonne a fait partie des 9 départements qui ont expérimenté le Dossier Médical Partagé, avant sa généralisation à l'ensemble du territoire le 6 novembre dernier.

Le Dossier Médical Partagé (DMP) est une sorte de carnet de santé numérique gratuit et à l'initiative du patient, qui a "vocation à centraliser toutes les informations concernant le suivi médical et les soins reçus par un patient", selon la Caisse Primaire d'Assurance Maladie. Un outil qui est et sera, selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn, "indispensable à la médecine de demain".
La CPAM de la Haute-Garonne estime que sur les 18 mois, les professionnels et établissements de santé participant ont alimenté 1000 dossiers médicaux partagés par semaine. Ces contributions peuvent être des synthèses médicales, des comptes-rendus d’hospitalisation ou des résultats d’analyses ou d’examens, qui sont donc stockés en ligne, sur ce serveur numérique personnalisé. 

Depuis septembre 2018, ce sont 300 pharmacies de Haute-Garonne qui ont été équipées pour ouvrir les DMP, entraînant la 100 créations de DMP par jour, toujours selon les chiffres donnés par la CPAM 31.

Le reportage de Marc Raturat et Olivier Denoun
L'expérimentation du Dossier Médical Partagé en Haute-Garonne a permis l'ouverture de 118 000 dossiers

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus