Ligue 2 : le Toulouse Football Club s'impose 1-0 face au Havre et conserve un mince espoir de remonter en Ligue 1

C'était un match à quitte ou double que le TFC disputait ce mardi soir 4 mai sur la pelouse du stade Océane au Havre. Le TFC s'impose 1-0 en Normandie et peut encore conserver le mince espoir de remonter directement en Ligue 1, sans être contraint de disputer les play-offs et les matchs de barrage.

De retour dans les buts du TFC, le gardien titulaire Maxime Dupé a encore eu un rôle déterminant pour préserver la victoire toulousaine.
De retour dans les buts du TFC, le gardien titulaire Maxime Dupé a encore eu un rôle déterminant pour préserver la victoire toulousaine. © Lionel Vadam / MaxPPP

C'est fini ! M. Landry siffle la fin de la rencontre sur ce score de 1-0 pour le TFC : les Hauts-Garonnais restent en course pour la montée en Ligue 1, mais ils ont eu chaud. Refrain connu : l'important c'est les trois points.

Sur un ultime coup-franc lointain en faveur des Havrais Mathieu Gorgelin déserte son but pour renforcer la présence dans la surface toulousaine : le ballon est dégagé par les défenseurs du TFC et sur la contre-attaque Bayo tente un tir de 50 mètres en direction de la cage vide... Mais le ballon passe largement à gauche.

Au vu de sa prestation en première période, on pouvait penser que le TFC tenait le match bien en mains : le scénario de la deuxième démontre qu'on se trompait. A l'inverse, la frustration des Normands de ne pas parvenir à revenir au score les amène à durcir un leur jeu au fil des cinq minutes du temps additionnel. Le suspense est à son comble. 

Une fin de match oppressante

Malgré leur avantage au score les joueurs de Patrice Garande apparaissent fébriles, leur jeu se fait plus brouillon et leurs adversaires plantent une nouvelle banderille à moins de dix minutes de la fin du temps règlementaire : nouveau débordement sur l'aile droite mais Thiaré ne parvient pas à reprendre le centre au 2ème poteau.

On est entré dans le dernier quart-d'heure et Le Havre se crée une nouvelle occasion : Stijn Spierings crochète l'attaquant normand Quentin Cornette à l'orée des 16 mètres ; M. Rémi Landry ne désigne pas le point de pénalty mais un coup-franc direct. Cette fois c'est la barre transversale qui sauve Dupé : les Toulousains ont senti le vent du boulet ! 

Dupé encore déterminant

Quel arrêt de Maxime Dupé ! Le gardien toulousain est déterminant sur un nouveau coup-franc en faveur du HAC (70ème) : pourtant réduits à dix, les Havrais jettent toutes leurs forces dans la bataille et bousculent la tranquilité toulousaine. Ils multiplient les offensives tranchantes mais butent au moment de la dernière passe... ou sur un Dupé à la hauteur des attentes placées en lui.

Bayo remplace Healey : l'attaquant ivoirien, meilleur buteur de la tête de tout le championnat de Ligue 2, doit faire fructifier le bon travail de son coéaquipier anglais durant 60 minutes.

Les Havrais vont évoluer à dix durant la dernière demi-heure : Alexandre Bonnet, le milieu de terrain et meilleur buteur du club, est exclus pour un deuxième carton jaune, suite à une faute inutile à 50 mètres de son but.

Franche occasion pour le Havre

Peu avant l'heure de jeu, sur un coup-franc Normand à 16 mètres face aux buts toulousains, le poteau de Dupé renvoie la frappe puissante de Romain Basque. Les Téfécistes ont eu chaud !

Le jeu a repris depuis 10 minutes : sur un nouveau coup-franc cette fois bien tiré par Van Den Boomen, le ballon est dégagé à quelques centimètres du grand défenseur belge Sébastien Dewaest ; et sur la contre-attaque le même Dewaest est présent pour annihiler l'occasion havraise.

Clairement les Normands reviennent sur le terrain armés de plus sérieuses intentions mais les visiteurs montrent qu'ils savent eux aussi hausser le ton. Ce sont eux qui imposent leur rythme, qui font circuler le ballon et monter progressivement la pression en s'appuyant sur une ligne d'arrières qui défendent en avançant.

1-0 avantage mérité à la pause

Les deux équipes rentrent au vestiaire sur ce score en faveur de l'équipe qui le mérite le plus, au vu du scénario de cette première mi-temps : le TFC mène 1-0 sur la pelouse du Havre.

Après ces temps forts le rythme baisse à l'approche de la pause, les occasions de part et d'autre se font moins tranchantes ; pourtant le TFC aurait bien besoin de marquer un deuxième but pour consolider son avantage et son emprise sur la rencontre.

Sur un coup-franc pas trop bien frappé par VDB (c'est rare) et dégagé, Amine Adli - toujours lui - tente une nouvelle frappe lointaine qui passe nettement en-dehors du cadre (35ème) : la preuve que le "pitchoun" est en confiance ce soir et apporte un vrai plus à son équipe dans son rôle de "poison" pour la défense adverse.

Koné ouvre la marque

ET LE PREMIER BUT est signé Manu Koné ! De l'extérieur du coin gauche de la surface, le buteur toulousain place une magnifique frappe croisée dans le petit filet opposé de Gorgelin, sur un nouveau service millimétré d'Amine Adli. C'est le troisième but de la saison pour l'un, la sixième passe décisive pour l'autre. 1 - 0 pour le TFC peu avant la demi-heure de jeu.

Encore une occasion toulousaine : Adli, toujours insaisissable, centre dans la surface mais la reprise de Rhys Healey s'envole, alors que Van den Boomen était peut-être mieux placé en retrait.

En cherchant à exercer un pressing haut sur la défense havraise, les Toulousains ouvrent quelques espaces dans lesquels les Normands s'engouffrent, mais leurs défenseurs font bonne garde.

Premiers tirs toulousains

Première décision litigieuse : Adli, parti à la limite du hors-jeu, se voit sanctionné d'un coup-franc alors que c'est Mathieu Gorgelin qui a percuté lui-même son propre défenseur. 

Première frappe dans le jeu signée Manu Koné des 20 mètres : la transversale aide le gardien normand à capter cette première frappe - presque - cadrée (10ème minute). Progressivement les Havrais rendent de plus en plus rapidement le ballon aux Toulousains, qui asseoient leur emprise sur le jeu.

Après un nouveau tir, facilement capté par Gorgelin et signé Adli, le Tèf obtient un corner qui ne donne rien, sauf une contre-attaque havraise rondement menée, occasion sauvée par le précieux Moreira. Le Havre obtient là son premier corner, dégagé, suivi d'un second au quart-d'heure de jeu, celui là capté par Dupé avec autorité.

On sent les Haut-Garonnais rendus un peu nerveux par l'enjeu : manque de mobilité, passes mal assurées, le démarrage "diésel" se confirme au fil des premières minutes.

Dans leur habituel maillot couleur jaune citron pour les matchs à l'extérieur, les Toulousains ne laissent pas s'éterniser le "round d'observation" : dès la 2ème minute, pour une faute sur l'avant-centre toulousain Rhys Healey, ce dernier des 25 m ajuste un coup-franc en direction de la lucarne et le portier havrais est tout heureux de voir le tir passer juste au-dessus de sa transversale.

La montée contre le maintien

Gagner à tout prix, pour entretenir l'espoir : c'est un match à "quitte ou double" que le TFC dispute ce mardi soir 4 mai sur la pelouse du stade Océane au Havre.

Seule la victoire permettrait de conserver l'espoir (très mince, mais pas totalement disparu) de remonter directement en Ligue 1 et d'éviter ainsi d'avoir à disputer les "play-offs" puis les matchs de barrage d'accession.

De son côté Le Havre est actuellement quatorzième au classement à deux journées de la fin de la saison et a besoin de points pour assurer son maintien.

Même si l'équipe entraînée par Patrice Garande n'a pas totalement son avenir entre les mains - tout dépend des résultats des Auvergnats de Clermont-Foot lors de leurs 2 derniers matchs de la saison - une chose est sûre : un match nul compliquerait énormément les choses... et une défaite barrerait définitivement la route directe vers la ligue 1.

Pour jouer à fond ses chances - sur une pelouse fraîche (il fait 10°C) et balayée par un bon vent d'ouest - le coach toulousain bénéficie du retour de quelques joueurs titulaires qui avaient été isolés à cause de l'épidémie de Covid, laquelle a durement impacté l'effectif haut-garonnais : au premier rang il faut citer le gardien de but Maxime Dupé.

Un effectif tourné vers l'attaque

L'ultime rempart des violets, auteur d'arrêts déterminants à de nombreuses reprises et capable de préserver un résultat, devra faire oublier les prestations en dents de scie de son remplaçant, le jeune Suédois Isak Peterssen, encore trop tendre à ce niveau.

Hormis le "poumon gauche" colombien Deiver Machado et le milieu de terrain offensif belge Brecht De Jaegere, c'est une équipe évoluant dans son désormais traditionnel dispositif tactique en 3-5-2 qui entamera la partie, avec sa jeune pépite Amine Adli et le "renard des surfaces" anglais Rhy Healey à la pointe de l'attaque.

France 3 Occitanie vous fait vivre la rencontre en direct sur cette page.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport ligue 2 ligue 1 le havre ac