En direct : le Toulouse Football Club bat l'Olympique de Saumur 2-1 en Coupe de France et se qualifie en quart de finale

Avec une équipe composée principalement de jeunes joueurs non titulaires en championnat de Ligue 2, le Toulouse Football Club s'est imposé sur le score de 2 à 1 face à l'Olympique de Saumur (Maine et Loire) club de nationale 3, pour décrocher sa place en quart de finale de la Coupe de France.

Le Néerlandais Branco Van den Boomen a été le principal artisan de la victoire du TFC à Saumur.
Le Néerlandais Branco Van den Boomen a été le principal artisan de la victoire du TFC à Saumur. © Michel Viala / MaxPPP

Une victoire et une qualification pas aussi aisées que l'écart de 3 divisions entre les 2 équipes ne le laissaient présager, mais les "pitchouns" lancés dans le grand bain par Patrice garande ont eu le mérite de concrétiser les espoirs placés en eux.

C'EST FINI ! Le Toulouse s'impose face à l'Olympique de Saumur sur le score de 2 buts à 1 et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Coup-franc à l'entrée des 16 m pour Saumur à l'ultime minute : première frappe dans le mur téféciste, reprise déviée en corner, suivi d'une deuxième sur une action confuse ; un dernier coup de tête à côté du cadre met fin aux espoirs saumurois de décrocher la fatidique séance de tirs au but.

Désormais ce sont les locux qui jouent crânement leur chance et pressent sur tout le terrain pendant que les Hauts-Garonnais jouent le contre... Il reste moins de 5 minutes dans le temps règlementaire.

La preuve avec cette nouvelle occasion saumuroise, détournée en corner : Gabrielsen rentre à la place de Semaoun pour consolider la défense toulousaine et le coup de coin est repoussé.

On entre dans le dernier quart-d'heure : après avoir laissé les locaux prendre confiance au fil de la deuxième période, les Toulousains ont posé à nouveau leur emprise sur la rencontre. Pas question pour autant de se contenter de gérer leur avantage : "dominer n'est pas gagner", les hommes de Patrice Garande doivent se souvenir de l'adage.

LE TFC PREND L'AVANTAGE !  7 minutes après son entrée sur la pelouse, Mamady Bangré reprend de près une remise de la tête de Vakoun Bayo pour le but du 2-1 (67ème) au moment même où les Saumurois semblaient dans un temps fort.

TOULOUSE TREMBLE ENCORE ! A la 65ème minute, sur un coup-franc en forme de mini-corner de la droite, le centre de Wail Bouhoutt est repoussé d'une main ferme par Florentin Bloch et la reprise de Touzet passe à côté.

A l'heure de jeu Patrice Garande fait entrer Bangré et Koulouris en lieu et place de Soudani et N'Goumou, qui lui-même avait remplacé Zobo blessé en début de match.

Occasion pour Saumur : à nouveau c'est le marocain Wail Bouhoutt, cette fois du côté gauche, qui fait courir un frisson dans les échines toulousaines, mais son tir est trop croisé.

Les Saumurois mettent la pression sur le jeune gardien toulousain mais Florentin Bloch - qui ne pouvait rien sur le but encaissé - fait la preuve qu'il a retrouvé toute son assurance (55ème). Dans la foulée, seul un hors-jeu de Bokangu prive les locaux d'un deuxième but.

Les deux équipes reviennent sur la pelouse pleines de bonnes résolutions mais très rapidement le scénario se dessine : le TFC domine et Saumur fait de la résistance, avec l'intention de jouer à fond les occasions de contre-attaque qui lui seront données.

1-1 A LA MI-TEMPS ! Après une montée en puissance progressive le TFC a pris l'avantage logiquement sur pénalty, avant de se laisser endormir par son adversaire qui a su revenir au score sur sa première véritable occasion. Tout est à refaire en seconde période.

Saumur pousse : un coup-franc à 25 m côté gauche est repoussé dans un 2ème temps par Florentin Bloch, mais sur la suite de l'action les Saumurois obtiennent un nouveau coup-franc, encore mieux placé, mais que le tireur envoie loin au-dessus de la cage toulousaine. On rentre dans les 5 dernières minutes de la première période.

EGALISATION POUR SAUMUR ! Sur la première véritable contre-attaque saumuroise, l'ailier droit Bokangu déborde avant de centrer en retrait pour Wail Bouhoutt qui bat Flrentin Bloch de près (33ème). C'est le tout premier but encaissé par le TFC cette saison en Coupe de France.

Pour le premier match de sa jeune carrière au sein de l'équipe première du TFC, le gardien de but Florentin Bloch met en confiance ses coéquipiers, à l'image de ce coup-franc capté avec autorité (24ème).

LE BUT POUR TOULOUSE ! Sur le 2ème corner de la partie tiré par le Néerlandais Branco van den Boomen, le TFC obtient un pénalty sur une main du défenseur augevin Touzet dans la surface : le spécialiste - lui aussi néerlandais - Stijn Spierings ne se prive pas de transformer. Les Toulousains mènent 1 à 0 à la 20ème minute.

Plus gravement touché qu'on ne le croyait, le Camerounais doit être remplacé par Nathan N'Goumou dès la 13ème minute, alors que l'Olympique de Saumur - dans son traditionnel maillot bleu roi - semble prendre peu à peu de l'assurance.

Après 5 premières minutes de "round d'observation" le TFC obtient son premier corner, botté par Van den Boomen, mais qui ne donne rien si ce n'est un choc dont Stéphane Zobo met plusieurs minutes à se relever.

Dans leurs habituelles couleurs jaunes pour les matches à l'extérieur, les Toulousains apprécient le temps frisquet mais ensoleillé qui règne sur la pelouse bosselée du stade des Rives du Thouet.

Pour cette rencontre le coach Patrice Garande a décidé de n'aligner que 4 des titulaires habituels de la formation de Ligue 2 : Bloch, Semaoun, Célestin, Rapnouil, Mvoue, Soudani et Zobo se voient ainsi la chance de débuter la rencontre, pendant que sur le banc seuls Gabrielsen et Koulouris ont l'habitude d'évoluer avec l'équipe première.

Jouer pour gagner

Ce mercredi soir le Toulouse Football Club se déplace à Saumur (Maine et Loire) pour décrocher une place en quart de finale de la Coupe de France. Malgré les 3 divisions d'écart les professionnels ne partent pas favoris face à des amateurs angevins hyper-motivés.

Les récents épisodes de l'épidémie de Covid-19, qui ont privé l'effectif haut-garonnais de 3 de ses éléments, ont contraint l'entraîneur Patrice Garande à réviser ses plans pour cette compétition, qui n'est pas l'objectif prioritaire du club toulousain.

Certes la priorité c'est la remontée en Ligue 1, mais une place en quart de finale de "la vieille dame" (le surnom de la Coupe de France créée en 1917) ça ne se refuse pas : pas question de galvauder cette rencontre, les Toulousains se déplacent en Anjou pour gagner...

... Et tant pis si cela complique leur calendrier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport coupe de france