Le frère de Kader Arif entendu par les juges du pôle financier

Aîssa Arif, son épouse et son fils ont été entendus à Toulouse par deux juges du pôle financier du TGI de Paris. Ils enquêtent toujours sur une affaire de marchés publics passés par ces organisateurs de spectacles dans la région toulousaine

Les trois personnes ont été entendues dans les locaux de l'Hôtel de Police à Toulouse.
Les trois personnes ont été entendues dans les locaux de l'Hôtel de Police à Toulouse. © DR
Les trois membres de la famille Arif ont été placés en garde à vue jeudi dernier. Deux juges parisiens sont venus les interroger dans le cadre d'une enquête vieille de plus de deux ans.

Ces organisateurs de spectacle sont soupçonnés d'avoir bénéficié de favoritisme lors de marchés publics.
Les trois personnes ont quitté les locaux de la police à la fin de leur garde à vue vendredi soir. 

Certains observateurs se questionnent sur le choix de la date de cette garde à vue impliquant le nom de Arif dans une affaire judiciaire 15 jours avant les élections législatives dans lesquelles Kader Arif est l'un des candidats de la 10ème circonscription.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers