Futur quartier Matabiau à Toulouse : les nouveaux immeubles de l'avenue de Lyon seront limités à 35 mètres de hauteur

Déclarée d'utilité publique, la première phase du projet de transformation du quartier de la gare Matabiau à Toulouse a été validée. Initialement prévus à 60 mètres de hauteur, les futurs immeubles de l'avenue de Lyon ne dépasseront pas 35 mètres.
 
Les futurs immeubles de l'avenue de Lyon à Toulouse seront limités à 35 mètres de hauteur.
Les futurs immeubles de l'avenue de Lyon à Toulouse seront limités à 35 mètres de hauteur. © Google street view
Le préfet de Haute-Garonne, Etienne Guyot a validé le caractère d’utilité publique de la première phase du projet d'aménagement du quartier de la gare Matabiau à Toulouse. La déclaration d’utilité publique (DUP) du "Grand Matabiau, quais d'Oc" a été signée ce mardi 16 décembre 2019. Elle valide la première phase du projet (2019-2022) qui prévoit la restructuration de l’avenue de Lyon. L'arrêté préfectoral précise la limitation de la hauteur des immeubles à 35 mètres prévue initialement à 60 mètres.


"On a évité le pire"

25 mètres en moins qui ne suffisent pas à contenter les associations opposées au projet.
"On est satisfait. On a réussi à se mettre d'accord avec toutes les associations, (13 au total), on a fait une lutte commune et on a évité le pire ! Les ateliers ont servi à limiter la casse" témoigne Richard Mébaoudj, président et porte-parole "Non au gratte-ciel de Toulouse-Collectif pour un urbanisme citoyen". Mais le porte-parole insiste :

La densification va être trop importante, il va y avoir un déficit d'équipements publics et d'espaces verts. La concentration de logements sociaux va considérablement augmenter la population. Les habitants vont perdre en ensoleillement et en luminosité.


La déclaration d'utilité publique (DUP) comprend les travaux suivants :


Richard Mebaoudj souligne que "les quartiers vont perdre leur âme".

Le trafic va s'accentuer, ils vont créer un flux de circulation du périphérique jusqu'au centre-ville qui va passer par l'avenue de Lyon. On va raser pour donner le gâteau aux promoteurs immobiliers qui vont reconstruire. Les quartiers vont perdre leur âme.


Les modifications apportées au dossier sont la limitation de la hauteur des immeubles à 35 mètres étendue à l'avenue de Lyon, la création de 9 000 m2 d'espaces verts de pleine terre à usage public et le lancement d'une étude sur les usages envisageables des surfaces de bureaux restant vides en périphérie.
 

Un vaste projet de réaménagement

Le projet Toulouse Euro Sud-Ouest, devenu projet Grand Matabiau, quais d’Oc a changé de nom en 2019. C'est un aménagement urbain et d'amélioration des mobilités qui porte sur un territoire de 135 hectares. Le coût prévisionnel est estimé à environ 78.4 millions d'euros.
Les objectifs sont de conforter la mixité sociale et développer un quartier fonctionnel. Le projet veut promouvoir la mobilité par la transformation de la gare Matabiau en un grand pôle d'échanges multimodal contemporain.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement société social économie