Grippe, bronchiolite, scarlatine : les maladies hivernales arrivent en Occitanie

Publié le Mis à jour le
Écrit par June Raclet .

Avec l’arrivée de l’hiver, plusieurs virus circulent de façon plus importante que d’habitude en Occitanie, notamment les maladies infantiles comme la bronchiolite et la scarlatine. Le point sur la situation épidémique en Occitanie.

Les virus de l’hiver sont bien là en Occitanie. En plus de l’épidémie de Covid qui s’accélère sur l’ensemble du territoire, la bronchiolite circule activement et les premiers cas de grippe ont été signalés.

La bronchiolite circule chez les moins de 2 ans

Cette année, l’épidémie de bronchiolite est arrivée plus tôt et de façon plus importante. D’après les données virologiques des CHU de Nîmes, Montpellier et Toulouse, datant du 1er décembre, la circulation de ce virus respiratoire reste en augmentation en Occitanie.

Recrudescence des formes graves de scarlatine

Ces deux dernières semaines, des cliniciens et des réanimateurs pédiatriques ont également signalé un nombre de cas pédiatriques d’infections invasives à Streptocoque du Groupe A (IISGA), notamment responsable de la scarlatine et de l’angine, plus important qu’habituellement. Ces infections invasives sont survenues en Occitanie, mais aussi en Auvergne-Rhône-Alpes et en Nouvelle-Aquitaine, principalement chez des enfants de moins de 10 ans.

Ces cas ont entrainé l'hospitalisation en réanimation d'au moins 8 enfants sans facteurs de risque identifiés, parmi lesquels 2 sont décédés. Trois cas adultes ont été signalés dont 1 est décédé.

Pr. Jérôme Salomon, Directeur Générale de la Santé

Le Royaume-Uni a également signalé une recrudescence de cas ces derniers jours avec la survenue d’au moins 6 décès chez des enfants.

La grippe arrive et le Covid repart à la hausse

Les premiers cas de grippe ont été recensés, mais notre région n’est pas encore entrée en phase épidémique. L’Agence Régionale de Santé (ARS) rappelle que "la dégradation de ces indicateurs appelle à renforcer fortement tous nos réflexes de vigilance. Face au Covid et à tous les virus de l'hiver, c'est le moment de réactiver les gestes barrières qui limitent la transmission de ces virus."

Car pour ce qu’il en est du Covid, les contaminations s’accélèrent ces derniers jours dans la région. Selon l’ARS, le virus circule davantage et le nombre d’hospitalisations pour Covid est également en progression (+ 19% en une semaine, avec actuellement 1334 personnes hospitalisées en Occitanie)

Gastro et varicelle à un niveau stable

En Occitanie, "les gastros sont à un niveau plutôt stable et inférieur à ce que l’on observe habituellement, selon Marion Debin, épidémiologiste au réseau sentinelle. Pour ce qui est de la varicelle, on est à peu près à ce qui est attendu à cette période de l’année, et même en dessous au niveau des infections respiratoires."

Le président du Conseil de l’ordre des médecins en Occitanie se veut rassurant sur la situation sanitaire de la région. "Nous ne sommes pas dans une situation inhabituelle ou alarmante pour la période de l'année, analyse le Dr. Jean Thevenot. Ce qui peut être préoccupant, c’est la conjonction de virus différents, car l’association de maladies, qui sont bégnines individuellement, peut rendre un cas très préoccupant lorsqu’elles sont contractées en même temps."

Comme tous les professionnels que nous avons contactés aujourd’hui, le Dr. Thevenot rappelle l’importance de reprendre l’habitude des gestes barrières.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité