Haute-Garonne : le risque de pollution écarté après un accident chimique à un péage de l'autoroute A61

Un accident chimique a eu lieu mardi 8 février, en milieu de journée, à la barrière de péage de l’A61 de Villefranche de Lauragais, sur la commune de Gardouch (Haute-Garonne). De l'eau oxygénée s'est déversée des deux camions qui les transportaient. Le risque de pollution a été écarté.

A peine le camion a-t-il passé les barrières du péage de l’A61 de Villefranche-de-Lauragais, sur la commune de Gardouch (Haute-Garonne), qu'il a été dans l'obligation de s'arrêter sur l'aire de repos, mardi 8 février vers 12h40. Sa cargaison stockée dans deux containers se déversait sur la chaussée. Le produit est chimique : 1200 litres de peroxyde d’hydrogène, appelé couramment eau oxygénée

En raison de sa présence, l'incident est considéré comme potentiellement dangereux nécessitant l'intervention de pompiers spécialisés. Au total, une trentaine de pompiers se sont activés durant toute l'après-midi afin d'éviter tout risque de pollution.

Présent sur place, le maire de la commune Olivier Guerra témoigne sur son compte Facebook de la fin de l'opération vers 17 heures. 

"Au regard de la maîtrise de la situation, je n’ai pas jugé utile d’enclencher le Plan Communal de Sauvegarde. Grâce au professionnalisme et la réactivité des 30 pompiers dépêchés sur les lieux, la fuite des conteneurs a pu être maîtrisée et tout risque de pollution enrayé."

Fortement concentré, le peroxyde d'hydrogène est extrêmement inflammable et peut provoquer de graves lésions de la peau et des yeux et une importante irritation des muqueuses digestives et respiratoires.