Haute-Garonne : polémique, une candidate RN aux élections départementales parle d'"attentats" avant la Présidentielle

Brigitte Gazel, candidate du RN aux Départementales en Haute-Garonne, a tenu des propos polémiques dans les pages du Parisien vendredi 3 juillet. La militante y a dit : "d'ici la Présidentielle, il y aura bien des attentats". La commission de discipline du parti a été saisie.
Brigitte Gazel est militante au Rassemblement national, elle a été candidate aux élections départementales en Haute-Garonne. Ici, elle sort du congrès du Rassemblement national à Perpignan, elle y confie à France Télévisions que le parti n'est "pas assez dur" et décrit Éric Zemmour comme "le plus beau, le meilleur". 3 juillet 2021.
Brigitte Gazel est militante au Rassemblement national, elle a été candidate aux élections départementales en Haute-Garonne. Ici, elle sort du congrès du Rassemblement national à Perpignan, elle y confie à France Télévisions que le parti n'est "pas assez dur" et décrit Éric Zemmour comme "le plus beau, le meilleur". 3 juillet 2021. © FTV

La militante du Rassemblement national Brigitte Gazel s'est faite remarquer. Vendredi 3 juillet, elle a confié des propos polémiques à nos confrères du Parisien, à la sortie du congrès du parti, à Perpignan : "On n’a pas été élu parce que les Français sont cons !" a-t-elle lancé pour justifier les résultats décevants du parti aux élections régionales et départementales.

Elle poursuit en prédisant : "D’ici la présidentielle, il y aura bien des attentats !" Brigitte Gazel était candidate aux élections départementales en Haute-Garonne, dans le canton de Portet-sur-Garonne, où la liste RN, menée par Yoann Escabasse et elle-même, n'a rassemblé que 27% des voix au second tour.

« D’ici la présidentielle, il y aura bien des attentats ! »

Ces propos ont fait réagir du côté de la France Insoumise. Jean-Luc Mélenchon notamment qui avait été critiqué pour avoir tenu des propos similaires jugés complotistes, le 7 juin dernier, sur le plateau de France Info. Le leader du parti d'extrême gauche n'a pas tardé à faire le lien sur Twitter.

Le début de polémique a rapidement fait réagir Julien Leonardelli, le responsable départemental du Rassemblement national en Haute-Garonne. Ce dernier a confié à Actu Toulouse qu'il avait saisi la commission de discipline du parti d'extrême droite. Il a également confié : "J’ai eu connaissance de cela ce matin. Je ne souhaite pas commenter. J’ai saisi la commission interne qui traite ce genre de problèmes. Il y a une procédure interne qui a été ouverte suite à ses propos. Elle sera chargée de vérifier et de statuer sur la situation.".

Un certain penchant pour Éric Zemmour

Le 3 juillet toujours, la militante du RN est également apparue à la télévision, où elle a été interrogée par France 3, à la sortie du congrès. Elle remet en cause l'orientation politique du parti d'extrême droite : "On n'est pas assez durs je trouve sur l'immigration, il faut dire les choses comme elles sont" estime-t-elle.

Congrès du RN à Perpignan : les doutes après les résultats décevants des Régionales et des Départementales ©France 3

Brigitte Gazel a poursuivi en confessant son affection pour le polémiste Éric Zemmour : "Le plus beau, le meilleur. [...] Je le trouve merveilleux. Il est très dur, moi j'aime les gens durs comme ça." conclut-elle.

La commission de discipline n'a pas encore rendu son verdict quant à la suite pour Brigitte Gazel au sein du Rassemblement national. Des propos qui font désordre alors que le parti de Marine Le Pen tente depuis quelques années de dédiaboliser son image dans le champ politique français.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique rassemblement national marine le pen élections départementales 2021 élections élection présidentielle polémique société attentat faits divers terrorisme