Haute-Garonne : un homme blesse grièvement son voisin par balle, il se retranche et finit par être interpellé

Publié le Mis à jour le

Un homme a tiré une balle dans la tête de son voisin en début de soirée ce mercredi 22 juin à Bessières avant de se retrancher à l'intérieur de son domicile. Le GIGN est intervenu, les négociations ont duré toute la nuit. L'auteur des faits a été interpellé ce jeudi matin.

    Un homme a tiré dans la tête d'un de ses voisins mercredi soir peu après 20h à Bessières, au nord-est de Toulouse, en Haute-Garonne. La victime, un homme de près de quarante ans a été transporté à l'hôpital par le SAMU dans un état critique. "Très grièvement touchée au visage, le pronostic vital de la victime restait engagé en milieu de matinée" a précisé le procureur de la République Samuel Vuelta-Simon, ce jeudi.

    Les faits se sont déroulés boulevard du Tarn. D'après un témoignage, l'auteur aurait été alcoolisé. Le procureur confirme une altercation entre l'agresseur et un groupe de personnes plus jeunes sur les bords de la rivière. Le tireur aurait demandé une cigarette que le groupe lui aurait refusé.

    "Mécontent, cet habitant quitte les lieux pour aller vraisemblablement chercher une arme à feu à son domicile, avant de revenir vers le groupe, mentionne le procureur. Un nouvel échange avait lieu et un coup de feu était tiré en direction d'une des personnes du groupe".

    Le tireur s'est ensuite retranché dans sa maison place Saint Prim. Le centre ville a été bouclé. Le GIGN est intervenu dans les minutes qui ont suivi le coup de feu. Au total, l'opération menée sous le commandement du général commandant la Région et du commandant de la compagnie de Toulouse-Saint-Michel, a mobilisé toute la nuit plus d'une cinquantaine de gendarmes de la région Occitanie et du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Garonne rapidement renforcés par le GIGN central.

    Les pompiers ont également participé à la manœuvre. Le préfet et le maire de Bessières étaient également sur les lieux. La dangerosité de l'individu a nécessité l'engagement de l'unité nationale d'intervention spécialisée qui était acheminée depuis Satory, par deux hélicoptères du Groupe interarmées d'hélicoptères 

    La situation s'est dénouée vers 6h30 ce jeudi matin après une nuit entière de négociations. Le tireur a accepté de se rendre et été interpellé par le GIGN. Le parquet de Toulouse, présent sur place pendant la durée de l'opération, a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat. Elle a été confiée à la brigade de recherches de Toulouse Saint-Michel, appuyée par la section de recherches de Toulouse