"Il fait entre 7 et 10 degrés dans les classes" : privés de chauffage, les élèves d'un collège rentrent chez eux

Pour les 400 élèves du collège Pierre-et-Marie-Curie, au Fousseret (Haute-Garonne), la rentrée aura été de courte durée. Ce lundi matin, 8 janvier 2024, en accord avec la direction, les professeurs de l'établissement exercent leur droit de retrait. La faute au chauffage, complètement à l'arrêt. Résultat, les températures ne dépassent pas les 10 degrés dans les salles de classe.

"On a contacté les parents d'élèves pour qu'ils viennent récupérer leurs enfants." On imagine la joie de certains collégiens ce lundi matin, 8 janvier 2024, apprenant qu'ils n'auraient pas cours aujourd'hui. Mais c'est bien à contrecœur que les professeurs du collège Pierre-et-Marie-Curie ont exercé leur droit de retrait en cette rentrée. 

En matière de sobriété énergétique, difficile de faire mieux. Aucun chauffage à l'ouverture de l'établissement. "Ça fait un moment qu'on a des problèmes pour chauffer les salles de classe, avance Flavien Pagnon, professeur de physique-chimie. Mais là ce sont des conditions intenables pour nous et pour les élèves." 

Entre 7 et 10 degrés en classe

L'enseignant a disposé plusieurs thermomètres à différents endroits de l'établissement : "On oscille entre 7 et 10 degrés, assure-t-il. Ça n'aurait pas été possible d'installer les élèves derrière une table, sans bouger pendant plusieurs heures."

Alors toute la matinée, apprenant que les cours ne se tiendraient pas, certains parents d'élèves sont venus récupérer leurs enfants. Mais sur les 400 collégiens, tous n'ont pas pu rentrer chez eux. "Il va rester une cinquantaine d'élèves, qui vont être gardés au collège", confirme Flavien Pagnon.

Le programme réglé sur "Juin"

Alerté, le Conseil Départemental s'est expliqué de ce couac, dans un collège pourtant relativement récent (inauguré en 2011), et dont le chauffage est géré de manière indépendante : "Le programme automatique du chauffage a dysfonctionné pendant les vacances, avec le passage à la nouvelle année. Il s'est réglé sur le mois de juin au lieu de janvier. Ce qui fait qu'il ne s'est pas relancé vendredi dernier, comme prévu, et que personne ne s'en est aperçu avant ce lundi matin.

Le Département assure cependant que le programme a bien été relancé vers 9h30 ce lundi. "Mais il faudra bien 24h avant que la température ne revienne à la normale dans le bâtiment."

Les cours devraient donc logiquement pouvoir reprendre dès mardi.