• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Immobilier : les prix vont repartir à la hausse à Toulouse en 2015, mais seulement en centre-ville

Le pouvoir d'achat immobilier des Toulousains serait en hausse / © Calipseo / Flickr
Le pouvoir d'achat immobilier des Toulousains serait en hausse / © Calipseo / Flickr

Selon le Crédit Foncier, qui a présenté ce mercredi à Toulouse, son analyse du marché immobilier local pour 2014 et 2015, cette année devrait connaître une reprise dans l'ancien dans les quartiers les plus prisés. 

Par Fabrice Valery

Les prix de l'immobilier devraient repartir à la hausse en 2015 dans l'ancien dans "les quartiers recherchés" de Toulouse, selon le Crédit Foncier, qui présentait mercredi son bilan 2014 et ses perspectives pour 2015.

Le Crédit Foncier indique que les prix vont augmenter notamment dans l'hyper-centre de Toulouse mais que dans les secteurs moins attractifs, "la correction des prix devrait encore se poursuivre"

"Bonne résistance" en 2014

Le Crédit Foncier relève que le marché de l'immobilier toulousain a fait preuve d'une bonne résistance en 2014 selon les critères suivants : 
  • seulement 2 % de baisse du nombre de transactions par rapport à 2013.
  • les prix dans l'ancien résistent en centre-ville pour des biens en bon état.
  • les prix du neuf sont restés stables en centre-ville (3500 euros le m2 en moyenne) et baissent légèrement en périphérie (entre 3100 et 3300 euros le m2).

Un coût d'acquisition en baisse de 10,5 % sur 3 ans

En raison du faible taux des crédits immobiliers, le coût total moyen d'un appartement à baissé de 10,5 % en trois ans (entre 2012 et 2014) selon le Crédit Foncier. Fin janvier 2015, le niveau moyen des crédits était à 2,29 %, une première depuis 70 ans.

Mais une forte baisse du pouvoir d'achat immobilier

Le Crédit Foncier note cependant, à l'issue d'une étude commune avec l'université Paris-Dauphine, que Toulouse fait partie des villes de province où le pouvoir d'achat immobilier a le plus baissé (- 20 %) entre 1998 et 2010 : 
  • en 1998, 78 % des ménages enter 30 et 35 ans était en capacité d'acheter un bien immobilier correspondant à leurs besoins, contre 52 % en 2010. 
  • sur la même période, le taux pour les ménages de 50 à 55 ans est passé de 89 % à 77 %. 
Cette baisse du pouvoir d'achat est consécutive aux nombreuses années de forte hausse du marché de l'immobilier à Toulouse et dans son agglomération. 

Vidéo : le reportage de Cécile Fréchinos et Christian Bestard
L'immobilier en Midi-Pyrénées


Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus