Inquiétude chez les éleveurs de chevaux après des survols de drones près de Toulouse

Depuis plus d'une semaine, un drone vole régulièrement au-dessus des écuries et haras du nord-ouest toulousain. Inquiets, les propriétaires de chevaux ne dorment plus.
Inquiétude chez les éleveurs de chevaux après des survol de drone en Midi-Pyrénées.
Inquiétude chez les éleveurs de chevaux après des survol de drone en Midi-Pyrénées. © J-L.Flémal / MaxPPP
De nombreuses agressions et mutilations d'équidés ont été constatées dans toute la France depuis quelques mois. Ce mardi 24 novembre, un cheval a été blessé à l'épaule par un objet tranchant dans un centre équestre situé sur la commune de Caissargues dans le Gard. Mais dans la région de Toulouse, l'inquiétude ne cesse de grandir. De jour comme de nuit et depuis plus d'une semaine, un drone vole régulièrement au-dessus des écuries et haras du nord-ouest toulousain.

Inquiétude et psychose des propriétaires de chevaux

Proche des communes de Larra, Montaigut-sur-Save et Saint-Paul-sur-Save, les habitants et propriétaires de chevaux sont très inquiets.

"Nous l'avons vu d'assez prêt, une quinzaine de mètres. Il volait au niveau des toits des écuries et tournait autour" atteste une propriétaire.

Tous les deux jours, on apprend des mutilations sur les chevaux. C'est un peu la psychose, on n'en dort plus.

Témoignage d'une propriétaire d'écurie à Montaigut-sur-Save

Des descriptions similaires et des vidéos partagées par notre confrère Brice Vidal, de 100% radio, ayant révélé cette histoire :
"On a vu le drone lundi soir, il faisait un balayage au-dessus de l'écurie, c'était impressionant", souligne un autre propriétaire.

On est sur le qui-vive, on fait des gardes, des rondes entre nous pour se succéder et pour tenir car on ne dort plus. C'est très compliqué et c'est une atmosphère très pesante. il va y avoir un drame.

Témoignage d'un propriétaire d'écurie à Saint-Paul-sur-Save


François Codine, maire de Montaigut-sur-Save, salue le dispositif et l'implication de la gendarmerie. "Nous sommes en recherche d'informations, si vous voyez un drone qui passe près de chez vous, merci de le filmer ou de le prendre en photo et de contacter la Mairie, nous nous ferons le relais de la gendarmerie", révèle le maire de Montaigut-sur-Save.
 

Le drone sillonne le département mais personne ne sait pourquoi. Pour l'instant, il n'y a aucun autre élément sur cette affaire et pas non plus de rapprochement avec les mutilations de chevaux. La pratique d'un drone est très restrictive et celui-là est utilisé sans autorisation.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature faits divers