Interdiction de la vente au détail de l'essence en Haute-Garonne pour éviter de nouveaux troubles à l'ordre public

Depuis lundi 27 avril au soir, la vente d'essence au détail est interdite en Haute-Garonne. Une décision de la préfecture après plusieurs épisodes de violences urbaines et d'incendies volontaires à Toulouse.

Dans la nuit du 14 avril, l'entrée de cette banque à Toulouse a été incendiée.
Dans la nuit du 14 avril, l'entrée de cette banque à Toulouse a été incendiée. © Pascale Lagorce - FTV
Le prix de l'essence n'a jamais été aussi bas à la pompe. L'occasion de refaire le plein de sa voiture à moindre coût à quelques jours du déconfinement avant la reprise de l'école et, pour certains, du travail.
   

Interdiction jusqu'au déconfinement

Mais depuis une dizaine de jours, cette essence à bas coût est aussi une aubaine pour d'autres. Elle a permis la fabrication de nombreux engins incendiaires utilisés contre les forces de l'ordre et pour brûler des voitures dans les quartiers de la Reynerie et du Mirail à Toulouse (Haute-Garonne), les 19 et 21 avril. Onze véhicules de Toulouse Métropole Habitat ont également été incendiés le 24 avril 2020.

Face à ces évènements, dans un arrêté daté du 27 avril, la préfecture de Haute-Garonne a pris la décision d'interdire la vente de carburant au détail :

Pour la période du : lundi 27 avril 2020 (19h00) au lundi 11 mai 2020 (06h00) : l’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant, par jerricans, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers, sont interdits dans tous les points de distribution situés dans le département de la Haute-Garonne à l’exception des produits spécifiquement destinés à l’alimentation d’appareils de chauffage individuels.

Quel impact ?

Du côté du syndicat unité SGP police, cette décision préfectorale sera sans effet : "Il y a un peu moins de tensions et moins de violences urbaines actuellement dans les quartiers, assure Didier Martinez, secrétaire d'Occitanie du syndicat Unité SGP police, cependant l'activité délictuelle de drogues donne lieu à quelques réglements de comptes internes. La limitation d'achat d'essence est une mesure administrative qui a généralement peu d'impact sur la détermination de ceux qui voudraient commettre des exactions."
 

Ces échauffourées dans l'ouest de Toulouse sont intervenues dans un contexte de tensions à travers toute la France après qu’un jeune homme à moto roulant à vive allure ait été percuté par la portière d’un véhicule de police à Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine.

Tentative d'incendie d'une banque

Mais les quartiers populaires toulousains ne sont pas les seuls directement visés par cette mesure préfectorale. Le 24 avril, 11 véhicules de Toulouse Métropole Habitat ont été incendiés.


Une action revendiquée sur plusieurs sites d'extrême-gauche. 10 jours plus tôt, l'entrée d'une banque à Toulouse, route d'Agde, a été également incendiée avec les même revendications.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violences urbaines à toulouse société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter