Journée internationale des droits des femmes : 7 500 personnes à Toulouse selon la préfecture, 25 000 selon les organisateurs

Ce mercredi 8 mars 2023, plusieurs milliers de personnes, 7 500 selon la préfecture et 25 000 selon les organisateurs, ont manifesté dans les rues de Toulouse pour la Journée internationale des droits des femmes.

Ce mercredi 8 mars était synonyme de Journée internationale des droits des femmes. Le cortège toulousain s'est élancé des allées Charles de Fitte pour finir à Marengo. À Toulouse, 7 500 personnes selon la préfecture, 25 000 selon les organisateurs, ont manifesté.

Une réforme des retraites pénalisante pour les femmes

"Double journée, demi-retraite" ou "premières de corvée, retraites amputées", pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants qui étaient pour la plupart des femmes.  "Violences sexistes, riposte féministe !", pouvait-on entendre dans les rues de Toulouse.

À 61 ans, Maria Luisa Fraile travaille encore comme agent de propreté : le projet de réforme des retraites "pénalise beaucoup plus les femmes. Je ne veux pas aller jusqu'à 64 ans", témoigne-t-elle. "La réforme des retraites pénalise les plus précaires de la société, qui sont beaucoup des femmes", ajoute une autre manifestante. 

Pour les manifestantes, les deux causes se regroupent. Les femmes toucheraient en moyenne 40% de moins que les hommes. "C'est réforme, c'est un recul pour les femmes", a confié au micro de France 3 une manifestante. 

19 féminicides, en 2021, en Occitanie

Sur la place de la médiathèque Cabanis, une minute de silence a été observée en mémoire des personnes victimes de féminicides. L'Occitanie est la région qui enregistre le plus de morts violentes au sein du couple. En 2021, 19 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité