Cet article date de plus de 4 ans

L'Airbus A320 : une douzaine de catastrophes en une trentaine d'années

La disparition d'un A320 d'EgytAir en Méditerranée ce 19 mai est un nouvel épisode. Mais l'A320, le plus vendu par Airbus, reste l'un des avions les plus sûrs. 

L'Airbus A320neo, lancé en décembre 2010, a conquis d'importantes parts de marché
L'Airbus A320neo, lancé en décembre 2010, a conquis d'importantes parts de marché © AFP
L'Airbus qui a disparu des radars jeudi dans l'espace aérien égyptien appartient à la famille des A320, avion vedette du constructeur européen qui a connu une douzaine de catastrophes depuis son entrée en service en 1988, dont un attentat à la bombe au-dessus de l'Egypte en octobre dernier.

A ce jour, 6.713 appareils de cette famille (A318, A319, A320, A321) sont en opération dont 3.959 A320, selon des données communiquées par le constructeur.

Un A321 de la compagnie charter russe Metrojet reliant Charm el-Cheikh à Saint-Pétersbourg s'était écrasé dans le Sinaï égyptien après une explosion en vol, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) revendiquant l'attentat qui avait tué les 224 passagers et membres d'équipage.

Mis en service en 1988, l'A320, utilisé pour les vols de courte et moyenne distances, est un concurrent direct du Boeing 737. Sa technologie a été sans cesse améliorée depuis ses débuts. Il existe désormais dans une version remotorisée dit "famille A320neo" (new engine option), moins gourmand en kérosène.

L'A320, avion révolutionnaire à sa sortie avec ses commandes de vol électriques gérées par ordinateur, avait divisé à l'époque les pilotes notamment en France où il ramenait les équipages de pilotes de trois à deux. Son démarrage avait ainsi suscité la polémique.

A ses débuts, il avait connu quatre accidents mortels en cinq ans:
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
airbus économie entreprises aéronautique faits divers