Le confluent de la Garonne et de l'Ariège, nouvelle Réserve Naturelle Régionale

Situés à moins de 10 kilomètres de Toulouse, 579 hectares du confluent de la Garonne et de l'Ariège viennent d'être classés Réserve Naturelle Régionale. Ce label devrait permettre de protéger et de valoriser la biodiversité de ce patrimoine naturel.

La nouvelle Réserve Naturelle Régionale, à 10 km au sud de Toulouse
La nouvelle Réserve Naturelle Régionale, à 10 km au sud de Toulouse © Aurélie Nars/Nature Midi-Pyrénées
Pour l'association Nature Midi-Pyrénées, le classement depuis lundi par le Conseil régional du confluent de la Garonne et de l'Ariège en Réserve Naturelle Régionale est l'aboutissement de près de 15 années de mobilisation.

Il s'agit, à une encablure de Toulouse, sur les communes Clermont-le-Fort, Goyrans, Labarthe-sur-Lèze, Lacroix-Falgarde, Pinsaguel, Pins-Justaret, Portet-sur-Garonne, Toulouse, Venerque, Vernet et Vieille-Toulouse de 579 hectares, entre les rivières Ariège et Garonne, d'un véritable réservoir de biodiversité en situation périurbaine. C'est là par exemple que nichent à 10 kilomètres de la place du Capitole deux couples d'aigles botté ou que prospère l'utriculaire, une petite plante aquatique carnivore.

Plus généralement, ce classement, décidé par l'assemblée régionale, va permettre de protéger dans cet espace les zones humides en bordure de l'Ariège et de la Garonne, mais aussi les zones de divagation de ces cours d’eau ainsi que plus de 500 espèces végétales, de nombreuses espèces d’insectes, de poissons, d’amphibiens, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères.

Du coup, l'association, membre de France Nature Environnement, se réjouit de signer prochainement avec la région Midi-Pyrénées une convention de gestion de cet espace désormais protégé par un réglement où, tout travaux sont, à minima, soumis à autorisation. Un plan de circulation va également être rédigé indiquant les chemins que les piétons uniquement (à l'exception des ayants droits motorisés propriétaires d'une parcelle) pourront emprunter. La navigation devra par ailleurs obéir à certaines règles. Et les feux seront interdits dans la réserve.

Le plan de gestion de cette réserve, établi pour une durée de 5 ans, devra être approuvé chaque année par un comité consultatif composé notamment de représentants des propriétaires du secteur, des associations d'usagers (chasseurs, pêcheurs), des collectivités locales et des services de l'Etat.

Depuis 2014, cinq Réserves Naturelles Régionales ont déjà été créées en Midi-Pyrénées sur 6 500 ha de patrimoine naturel :



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement