Le corps d'un sacristain de la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse découvert dans un logement du diocèse

Le corps d'un homme a été découvert lundi à la mi-journée dans un état de décomposition avancée dans les locaux proches de la cathédrale de Toulouse. Il s'agit du sacristain, disparu depuis une dizaine de jours. 

C'est une découverte dont le prêtre de la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse se serait bien passé. A la mi-journée ce lundi 5 septembre, il a été surpris par une odeur de décomposition provenant de logements du diocèse proches de la cathédrale. Le trésorier du diocèse puis les pompiers, appelés sur place, ont alors découvert un corps en décomposition avancée.

Selon une source policière, il s'agit du corps du sacristain de la cathédrale, un homme âgé de 55 ans, qui avait disparu depuis une dizaine de jours. Le corps reposait sur un matelas dans un local attenant à la cathédrale. Les pompiers et les policiers ont découvert un testament à ses côtés. La mort remonte à plusieurs jours.

Un sacristain, appelé également "bedaud" est une personne, employée par le diocèse, chargée de la tenue de la sacristie et du bon déroulement matériel des diverses célébrations. Il prépare notamment tous les objets liturgiques nécessaires pour la messe.

En début d'après-midi, le diocèse de Toulouse n'était pas en mesure de communiquer au sujet de cette découverte macabre.