• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le futur tournoi professionnel de tennis féminin de Toulouse n'aura (sans doute) pas lieu

La joueuse française Alizée Cornet / © AFP
La joueuse française Alizée Cornet / © AFP

La ville de Toulouse ne souhaitant pas verser de subvention à cet événement prévu en février 2015, le tournoi WTA qui devait succéder à l'Open GDF-Suez de Coubertin à Toulouse ne devrait pas voir le jour. 

Par Fabrice Valery

La première édition du tournoi de tennis féminin WTA de Toulouse est menacée en l'absence de soutien financier de la ville et n'aura sans doute pas lieu. La ville de Toulouse confirme qu'elle ne versera "pas un euro" aux organisateurs, confirmant les informations de nos confrères de L'Equipe.

Ce tournoi professionnel prévu à Toulouse du 7 au 15 février 2015 pour succéder à l'Open GDF-Suez de Paris-Coubertin (qui s'arrête après le retrait de son principal sponsor) a donc peu de chance de se dérouler : selon un porte-parole de la ville de Toulouse, interrogé par France 3 Midi-Pyrénées, un "accord verbal" était intervenu entre l'ancienne municipalité et les organisateurs pour le versement d'une subvention de 1,2 million d'euros. Un accord qui a donc été annulé par le nouveau maire, Jean-Luc Moudenc, qui "en l'état des finances de la ville, a arbitré en défaveur de cet événement"

L'organisateur IMG avait trouvé comme coproducteur du futur tournoi Dépêche Events, filiale de La Dépêche du Midi qui s'appuyait sur un financement de la ville. Mais le nouveau maire de Toulouse fait "la chasse aux coûts" et à donc décidé de ne pas soutenir financièrement le tournoi : "On était prêt à mettre à disposition gratuitement les équipements, précise la mairie de Toulouse, mais pas un euro d'argent public. Peut-être que dans quelques années, si le tournoi revient à Toulouse, pourra-t-on, si les finances le permettent, soutenir un tel événement"

La WTA étant en train de boucler son calendrier, si les organisateurs en l'absence de financement par la ville de Toulouse ne trouvent pas en toute urgence un partenaire privé, la France pourrait perdre son plus important tournoi de tennis féminin, hors Roland-Garros. 

Sollicités par nos soins ce vendredi la direction de Dépêche Events n'a pas réagi à cette information.


Sur le même sujet

Double infanticide à Beaucaire : les 2 enfants sont morts d'asphyxie probablement médicamenteuse

Les + Lus