Le pilote d'un Airbus A330-300 évite la catastrophe au décollage : 5 avions autorisés sur la même piste, au même moment

La catastrophe a été évitée de peu, le 17 avril 2024, sur le tarmac de l'aéroport international JFK de New-York. Le pilote d'un Airbus A330-300 était en train de mettre les gaz lorsqu'il a vu quatre avions traverser la piste. Une enquête est ouverte.

Que s'est-il donc passé dans la tour de contrôle de l'aéroport international John-F. Kennedy de New-York le mercredi 17 avril 2024. Il est environ 16h45 lorsque l'avion A330-300 de la compagnie Swiss International Airlines, à destination de Zurich, se positionne en bout de piste en vue de son décollage. Le pilote est autorisé à mettre les gaz. Sauf que les contrôleurs aériens permettent au même moment quatre autres avions à s'avancer vers leur zone de parking.

Cinq avions dans la même zone au même moment

L'incident a fait la une des chaines de télévision américaines. Il faut dire qu'une catastrophe a sans doute été évitée grâce au pilote du vol LX-17. Selon les enregistrements des échanges avec la tour de contrôle, celui-ci a été autorisé à décoller alors que quatre autres avions vont tour à tour obtenir le feu vert pour traverser la piste.

Sur les images reconstituant la situation sur la base des échanges entre pilotes et contrôleurs aériens, il est clair que l'Airbus A330-300 commence à rouler sur la piste 04L alors qu'un premier avion, positionné tout au bout, est autorisé à la traverser.

Un deuxième avion de la compagnie Delta s'avance à son tour. Puis, un troisième et quatrième appareil. En clair, l'A330 de Swiss Air se lance avec trois avions qui lui coupent alors la route.

Le pilote interrompt le décollage

Fort heureusement, le pilote de l'Airbus A330-300 s'est rapidement aperçu de la situation. De lui-même, il interrompt la procédure de décollage et en informe la tour de contrôle. L'avion roulait encore à ce moment-là à une faible vitesse de 40 nœuds, environ 75km/h.

Le contrôleur aérien a simplement accusé réception de la décision de l'équipage suisse, puis demandé s'il souhaitait retourner au point de départ.

"Grâce au haut niveau de connaissance de la situation et à la réaction rapide de notre équipage, une situation potentiellement dangereuse a été rapidement désamorcée", s'est ensuite félicitée la compagnie aérienne suisse dans un communiqué.

L'avion a décollé une quinzaine de minutes plus tard et les passagers du vol LX-17 ont finalement rejoint sans encombre Zurich. La FAA, l'agence fédérale de l'aviation aux États-Unis, a relevé l'incident et ouvert une enquête.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité