Le salon du Bourget, un bon cru pour Airbus

Au salon du Bourget 2015. / © AFP PHOTO / PIERRE VERDY
Au salon du Bourget 2015. / © AFP PHOTO / PIERRE VERDY

Le salon aéronautique du Bourget confirme son succès populaire et la bonne santé du secteur aéronautique. Il a battu son record de fréquentation et permis aux deux géants du secteur, Airbus et Boing d'engranger à eux deux  plus de 100 milliards de dollars de commandes.

Par LB avec AFP

Le salon aéronautique et de l'espace du Bourget a battu son record de fréquentation à l'occasion de sa 51ème édition, avec 351.000 visiteurs (+11%), et près de 130 milliards de dollars de commandes, ont annoncé les organisateurs dimanche.

Un succès populaire​

Le salon "va encore être un très, très bon cru", s'est félicité Emeric d'Arcimoles, en charge des salons internationaux au Gifas, qui représente la filière aéronautique en France, à l'occasion de la dernière journée du salon. "Nous battons pratiquement tous les records", a-t-il ajouté. "Je comprends pourquoi il y a autant de politiques" qui font le déplacement, au vu du succès populaire que représente le salon, a-t-il plaisanté.  

L'industrie aéronautique confirme sa bonne santé

L'industrie aéronautique a confirmé sa bonne santé malgré un léger affaissement des commandes. Airbus et Boeing ont engrangé à eux deux pour plus de 100 milliards de dollars de commandes, mais au match des commandes fermes, la firme de Seattle (145 appareils, 18,6 milliards de dollars) a coiffé
au poteau l'avionneur européen basé à Toulouse (124 appareils, 16,3 milliards de dollars).

En comptant les options et intentions d'achat en revanche, Airbus (421 appareils, 57 milliards de dollars) a terminé loin devant Boeing (331 avions, 50,2 milliards de dollars). Il y a deux ans, Airbus avait enregistré pour 39,3 milliards de dollars de commandes fermes, contre 38 milliards pour Boeing.

Airbus a 10 ans de commandes devant lui​

"Nous savions que les commandes n'allaient pas battre les records de 2013 ou de 2011, mais elles sont conformes à nos prévisions, plus de 100 commandes d'avions par jour", fait valoir Marwan Lahoud, numéro deux d'Airbus, dans le Journal du Dimanche. Avant de souligner que l'avionneur européen a de toute façon "dix ans de production devant (lui) représentant plus de 1.000 milliards de dollars".

Une énorme commande de 900 satellites pour Airbus​

Le Bourget a également rappelé sa vocation spatiale, avec l'annonce par Airbus d'une énorme commande de 900 petits satellites pour la constellation OneWeb de l'Américain Greg Wyler, dans l'objectif de diffuser de l'internet à prix abordable à tous les habitants de la Terre. "Ce partenariat ouvre un nouveau chapitre de l'histoire spatiale", a commenté François Auque, le patron de la branche espace d'Airbus DS. Il s'agit d'une première : construire près de 1.000 satellites en série pour une mise en orbite dès le début 2018, là où traditionnellement les satellites prennent des mois à être fabriqués
à l'unité dans des salles blanches.

Un programme annoncé

Le seul programme annoncé durant le salon est venu d'Airbus Helicopters, qui a dévoilé un nouveau concept d'hélicoptère "lourd", baptisé X6 et succeseur désigné du Super Puma.

Sur le même sujet

Les + Lus