"Le test, c'était 200 euros pour une tenue complète" : pourquoi la mise en place de l'uniforme à l'école n'est pas totalement gratuite

La tenue unique à l'école était annoncée comme totalement gratuite pour les familles. À Balma, près de Toulouse (Haute-Garonne), les élèves seront habillés par la commune uniquement pour le haut de l'uniforme. Aux parents de fournir le bas. Comment en est-on arrivé là ? Explications.

Deux groupes scolaires de Balma, près de Toulouse (Haute-Garonne), vont tester à la rentrée prochaine le port de la tenue unique. L'expérimentation a été officialisée dans la concertation. Pour se faire, la municipalité de Balma a organisé deux réunions d'information avec les instances scolaires et représentants des parents d'élèves. Et les conseils d'école ont également validé un nouveau règlement intérieur. Et à l'arrivée, certains pourraient avoir comme une mauvaise surprise.

"Le test, c'était 200 euros pour une tenue complète"

Sur proposition du maire de Balma, Vincent Terrail-Novès (apparenté Renaissance), 400 élèves de deux groupes scolaires de la commune vont porter l'uniforme à l'école à partir de la rentrée de septembre 2024. Une tenue vestimentaire unique pour tous les enfants des écoles José Cabanis et Saint-Exupéry, fournie par la municipalité. Montant de l'enveloppe prévue : 200 euros par enfant, pris en charge par l'État et les collectivités afin que les familles n'aient rien à débourser, selon le ministère de l'Éducation nationale.

Mais au final, à Balma, un représentant de parents d'élèves estime que le contrat n'est pas respecté. "On va devoir payer le bas. Le test, c'était 200 euros pour une tenue complète", critique-t-il.

Vincent Terrail-Novès confirme que la municipalité ne fournira que les hauts alors que sa volonté était de fournir une tenue intégrale."Lors d'une réunion de travail, les fédérations de parents d'élèves ont émis le souhait que les familles continuent à fournir les bas pour des questions essentiellement liées à des particularités de morphologie." Le maire de Balma dit avoir accepté cette demande dans un souci d'adhésion du plus grand nombre.

Quant au montant de 200 euros, il est respecté, assure l'élu, puisque les élèves disposeront de "cinq polos à manches courtes, cinq polos à manches longues et trois sweats. Des hauts qui seront floqués à l'effigie de leur école."

Un jean, un bas de jogging ?

Dans le règlement intérieur adopté par les deux conseils d'école (à 87% pour l'un et 75% pour l'autre, selon le maire), il est désormais stipulé : "La tenue scolaire unique est composée d’un polo blanc (manches courtes ou longues), d’un sweat gris et d’un bas de ville personnel bleu marine : pantalon, jean, jupe, collants unis, short, bermuda."

Le jean est donc accepté comme un bas de ville. "Ça peut être aussi un chino tant qu'il est bleu marine et qu'il n'a pas de grosses inscriptions dessus ou bariolé. Il faut qu'il soit bleu marine uni", précise Vincent Terrail-Novès.

Legging et jogging, eux, ne sont pas souhaitables. Ce que regrette un parent d'élève : "en interdisant le jogging, on se pose la question de comment l'enfant va pouvoir faire du foot ou des activités un peu plus sportives le midi ou le soir." Pour les séances prévues avec l'enseignant, les élèves devraient toutefois pouvoir se changer à l'école.

Distribution avant la rentrée des classes

Autre point soulevé par ce parent : la distribution des tenues. La municipalité a bloqué trois dates pour cela : les 28,29 et 30 août. La rentrée, elle, est fixée au 2 septembre 2024. "Aberrant", selon le parent d'élève. "Moi, je considère que c'est un peu comme quand on allait faire le service militaire. On arrivait en tenue civile, on rentrait dans la caserne et on nous remettait la tenue. Là, on pourrait le faire au moment de la rentrée. Ce qui permettra à tout le monde de l'avoir au même moment."

Les bons de retrait des tenues vestimentaires devraient être envoyés avant les vacances. Et en cas d'incapacité à venir les récupérer dans la salle municipale de l'Odyssée sur les dates prévues, "il y aura la possibilité de se faire représenter par quelqu'un d'autre." En attendant, les tenues vont être présentées aux élèves, dans leur école respective, ce jeudi 13 juin 2024.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité