Le Transall, modèle mythique de l'aviation française, s'installe au musée Aeroscopia de Toulouse

Publié le
Écrit par Margaux Bonfils .

Chassé-croisé chez Aeroscopia. L’avion A400M est parti aux usines Airbus pour un coup de peinture. Il est remplacé par une nouvelle perle rare : le Transall. Un modèle mythique conçu dans les années 60 et transporteur des troupes de l’armée française.

Grand remue-ménage, ce vendredi 2 décembre, au musée Aeroscopia de Toulouse. L’établissement consacré à l’aéronautique accueille un nouveau venu dans sa collection. Le mythique Transall C160 R, un avion construit dans la ville rose et mis en service dans les années 60. C’est un engin à tout faire, il a tout transporté et survolé beaucoup de pays. Il est capable de se poser sur toutes sortes de terrain”, explique Patrick Dabas, président de l’association des Ailes anciennes.

Le Transall a été principalement utilisé par les forces françaises, notamment les parachutistes lors de mission à travers le monde. En juin dernier, il avait réalisé son dernier voyage en atterrissant à l’aéroport de Toulouse-Blagnac après plus de 1.450.000 heures de vol au compteur.

Sa venue a été le fruit d’un travail de longue haleine pour l’association. Plusieurs années de négociations avec l’Armée et le musée ont été nécessaires pour que l’avion puisse trôner sur le tarmac du musée. L’engin est pour le moment stationné à la place de l'A400M, parti se refaire une beauté dans les ateliers d’Airbus.

Ce premier exemplaire surnommé Grizzly pour sa taille, est exposé depuis 2015 à Aeroscopia entre le Concorde et la Caravelle, il s’agit du MSN1, le tout premier modèle à avoir pris les airs. Après le rafraîchissement de ses peintures, il sera réinstallé au sein de la collection du musée dans quelques semaines.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité