Législatives 2022. Pierre Baudis, fils de Dominique, candidat "Ensemble" à Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sardain Claire

A 33 ans, le fils de l'ancien maire de Toulouse se lance en politique. Pierre Baudis vient d'être investi par la majorité présidentielle "Ensemble" dans la 1ère circonscription de la Haute-Garonne. Il a été préféré au député sortant Pierre Cabaré. La bataille s'annonce rude.

À Toulouse, le Centre des congrès porte déjà son nom. Mais Pierre Baudis, fils de Dominique et petit-fils de Pierre, se verrait bien député de la 1ère circonscription de la Haute-Garonne. A 33 ans, ce journaliste parisien vient d'être investi par la majorité présidentielle et la confédération baptisée "Ensemble".

Une investiture surprise

Le parti de la majorité présidentielle a surpris tout le monde en investissant ce jeudi 5 mai le fils ainé de Dominique Baudis, l'ancien maire de Toulouse. 

SI la prime a largement été donnée aux sortants, dans la 1ère circonscription de Haute-Garonne, Pierre Baudis a été préféré au député actuel Pierre Cabaré, qui n'a pas encore réagi officiellement mais pourrait bien choisir de se représenter.

Au total il pourrait donc y avoir 3 candidats centristes en lice dans cette circonscription. 

Mais sous la bannière "Ensemble", la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron espère capitaliser sur le nom de Baudis, symbolique à Toulouse. 

C'est un honneur et un défi.

Pierre Baudis

Candidat "Ensemble" 1ère circ. Haute-Garonne

Pour Pierre Baudis, "l'inclusion de la société civile en politique est une réalité." J'en suis l'exemple type", affirme-t-il rajoutant "la politique n'est pas un métier, mais un engagement".

A gauche, Hadrien Clouet, le candidat de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES), qui sera officiellement investi le 7 mai, ne semble pas inquiet :

On a subi 31 ans de cette famille sur cette circonscription, il est temps de passer à autre chose

Hadrien Clouet

Candidat NUPES

Hadrien Clouet s'étonne surtout de la multitude de candidats proches de la majorité présidentielle. 

Une histoire de famille

L'histoire de la famille Baudis est étroitement liée à Toulouse et à la première circonscription de la Haute-Garonne.

C’est ici que le grand-père de Pierre Baudis, du même nom, a remporté les élections législatives en 1958. Un tremplin pour accéder au fauteuil de maire de Toulouse en 1971. Siège qu'il conservera jusqu’en 1978. 

Plus tard, son fils Dominique Baudis, alors à son tour maire de Toulouse avait choisi cette même circonscription en 1988 pour devenir député jusqu’à sa démission en 2001.

16 candidats Renaissance déjà investis en Occitanie

A La veille de ces élections législatives, LREM détient 35 des 49 sièges de députés en Occitanie. 

16 investitures "Ensemble" ont déjà été annoncées pour les 10 circonscriptions de la Haute-Garonne, la 1ère circonscription de la Lozère et les deux circonscriptions des Hautes-Pyrénées. 

L'ensemble des candidats sera dévoilé d'ici le 20 mai, date limite des dépôts de candidatures pour ces élections législatives des 12 et 19 juin.