• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les étudiants ont la vie plutôt moins chère à Toulouse

L'université du Mirail bientôt rebaptisée Université Jean Jaurès / © Nicolas Auer/Max PPP
L'université du Mirail bientôt rebaptisée Université Jean Jaurès / © Nicolas Auer/Max PPP

Toulouse se classe 8eme du top 10 des villes universitaires de France les plus chères de France selon l'UNEF. Mais elle est en revanche celle où les transports sont les plus accessibles aux étudiants.

Par Véronique Haudebourg

Alors que l'UNEF, le principal syndicat d'étudiants tire la sonnette d'alarme sur la hausse du coût de la vie des étudiants, Toulouse leur offrirait un quotidien plutôt plus facile qu'ailleurs en France.

Dans le top 10 des villes étudiantes les plus chères de France, la ville rose n'arrive que 8eme. Elle devance Grenoble et Amiens mais elle arrive derrière Paris bien évidemment, Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux, Montpellier et Strasbourg. Un coût de la vie un peu moins cher pour les étudiants rendu possible par des loyers un peu moins onéreux qu'ailleurs et des transports bien plus accessibles.

Le logement coûte annuellement 5640€ par an à un étudiant Bordelais et 5604€ à un Montpelliérain mais seulement 5304€ à un Toulousain (contre 9540 à un Parisien et 5964 à un Lyonnais.

Mais là où Toulouse tire le mieux son épingle du jeu c'est le transport puisqu'avec 100 € par an, elle est de loin la moins chère de ce top 10. A Bordeaux un étudiant dépense 210€ par an pour se déplacer, 288 à Lyon, 196 à Montpellier et 461.90 à Paris.

L'NUEF dénonce une hausse du coût de la vie, des loyers des petites surfaces, des frais obligatoires alors même que la montant des bourses est gelé. Une situation qui oblige de plus en plus d'étudiants à travailler en même temps qu'ils suivent leur cursus, un facteur qui favorise l'échec universitaire.

Sur le même sujet

Hérault : un

Les + Lus