Les nouveaux TER sont trop larges : il faut raboter des quais de gares, notamment en Midi-Pyrénées

Selon le Canard Enchaîné qui révèle cette information dans son édition de mercredi, la région Midi-Pyrénées est l'une des plus concernées parmi celles qui vont devoir "raboter" les quais de certaines gares. Information confirmée par le Conseil Régional. 

Le premier Régiolis de la SNCF en Midi-pyrénées
Le premier Régiolis de la SNCF en Midi-pyrénées © Michel Pech / France 3 Midi-Pyrenées
Selon l'association des régions de France, présidée par Alain Rousset, 1200 quais de gare vont devoir être élargis ou rabotés pour pouvoir accueillir les nouveaux Trains Express régionaux (TER) qui sont trop larges. Une information révélée par Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 21 mai que nous avons pu consulter ce mardi. 

Le service communication de la Région Midi-Pyrénées a confirmé ce mardi soir à un journaliste de France 3 l'existence de ce problème, sans toutefois confirmé le chiffrage avancé par nos confrères. 

Le Canard précise aussi que 300 quais de gares ont déjà été modifiés et que la facture en France pourrait s'élever à plus de 80 millions d'euros. Il semble, selon ces informations, que Réseau Ferré de France (RFF) qui gère et entretient le réseau, la SNCF et les Régions concernées se renvoient la balle pour le financement de cette facture imprévue qui relève d'une "bourde" sur la passation de marché des nouvelles rames souhaitées par la SNCF et validées par RFF. 

Selon l'hebdomadaire satirique, la région Midi-Pyrénées serait l'une des plus concernées en France mais cette information n'a pu être confirmée. 

Le Conseil Régional Midi-Pyrénées a commandé 32 nouvelles rames Régiolis (du constructeur Alstom) et 18 Régio 2N (de Bombardier). La première rame Régiolis a été présentée à la presse le 6 mai dernier à Toulouse. 

Cet imprévu pourrait retarder leur mise en service dans la région. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf transports archives