• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les “zadistes” de retour dans les rues de Toulouse ce samedi

Lors de la manif du 8 novembre à Toulouse / © Rémy Gabalda / France 3
Lors de la manif du 8 novembre à Toulouse / © Rémy Gabalda / France 3

Une nouvelle manifestation nationale de "soutien aux zones à défendre (ZAD) et contre les violences policières" est prévue ce samedi 21 février après-midi à Toulouse. Fin 2014, plusieurs manifestations de ce type avaient eu lieu à Toulouse, dont certaines avaient dégénérées. 

Par Fabrice Valery

C'est le retour des "zadistes" à Toulouse : après les 4 manifestations du mois de novembre 2014 qui s'étaient soldées pour certaines par des échauffourées avec les forces de l'ordre et des dégradations dans la ville, un nouvel appel à "une grande manifestation nationale en soutien aux ZAD (NDLR : zones à défendre) et contre les violences policières", selon le communiqué, est lancé pour samedi 21 février 2014 à Toulouse à 14 heures, au métro Capitole : 
L'affiche appelant à la manif samedi. / ©
L'affiche appelant à la manif samedi. / ©
Les organisateurs veulent mobiliser pour défendre les ZAD en France, notamment celle contre le projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes près de Nantes et celle du Testet contre le barrage de Sivens dans le Tarn.

Cette manifestation intervient alors que la justice a ordonné l'expulsion partielle des occupants du site de Sivens. Mais, Ségolène Royal tout comme la préfecture du Tarn, ont indiqué à plusieurs reprises qu'il n'y aurait pas d'expulsion avant le mois de mars. On attend une décision du maître d'oeuvre, le conseil général du Tarn, sur l'avenir du projet de barrage, qui pourrait intervenir le 6 mars prochain. 

Pendant ce temps, la tension monte sur le site entre occupants anti-barrage et les agriculteurs favorables à la construction de la retenue d'eau. 

Lors des manifestations du mois de novembre à Toulouse, le maire UMP de la ville, Jean-Luc Moudenc avait dénoncé les dégradations et demandé qu'un fond exceptionnel d'aide soient versés par l'Etat aux commerçants qui avaient dû baisser le rideau plusieurs samedis après-midi consécutifs. 

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus