Ligue 1 : la rechute de Toulouse face à Caen

Le Toulousain Steeve Yago et l'attaquant caennais Emiliano Sala, au stade Michel d'Ornano de Caen. / © Charly Triballeau/AFP
Le Toulousain Steeve Yago et l'attaquant caennais Emiliano Sala, au stade Michel d'Ornano de Caen. / © Charly Triballeau/AFP

Caen a enchaîné un quatrième succès de rang (2-0) samedi contre Toulouse, lors de la 24ème journée de Ligue 1, et celui-là est très précieux face à un rival direct des Normands pour le maintien. Alain Casanova, entraîneur du TFC, ne cache pas sa déception : "J'ai senti mon équipe résignée".

Par Marie Martin

Caen a enchaîné un quatrième succès de rang (2-0) samedi contre Toulouse, lors de la 24e journée de Ligue 1, et celui-là est particulièrement précieux face à un rival direct des Normands pour le maintien.
Grâce ce succès Caen se donne de l'air avec quatre points d'avance sur la zone rouge, dont se rapprochent dangereusement les Toulousains,17e, avec deux longueurs d'avance sur Evian, premier relégable.

Plus déterminés et efficaces, moins brouillons, les Normands ont réussi à prendre six points lors de leurs deux matches consécutifs à domicile, une performance rare qui leur permet de poursuivre leur remontée à la 12e place.
Au cours d'un match peu emballant de part et d'autre, les hommes de Patrice Garande ont eu le mérite de marquer assez rapidement, par la tête de Sloan Privat à la réception d'un bon centre de Ngolo Kanté (16).

Hormis une occasion de Pesic dès la 2e minute, dont la tentative a été déviée en corner, il a fallu quasiment attendre l'entrée en jeu d'Adrien Regattin peu avant l'heure de jeu pour voir Toulouse dangereux.
Regattin, d'une belle frappe, a d'abord frôlé la barre transversale du but de Rémy Vercoutre (70), avant d'inquiéter à nouveau le Caennais par un coup-franc bien brossé visant la lucarne (74e).
Malheureusement pour les hommes d'Alain Casanova, Julien Féret avait auparavant doublé la mise entre les deux tentatives toulousaines, sur un pénalty obtenu par Emiliano Sala (72).

Le TFC peut se faire du souci au sortir de ce match pour le contenu indigent et l'attitude peu combative de ses joueurs, alors que des matches vont se faire de plus en plus cruciaux.

Voir ici le résumé de la rencontre, par Serge Djian de France 3 Midi-Pyrénées : 

Ligue 1 : Caen-TFC

 

ILS ONT DIT

Patrice Garande (entraîneur du SM Caen) : "La plus belle satisfaction, c'est la victoire. On était à la recherche d'une série. On a très bien commencé mais ce n'était pas un grand match sur le plan technique. On a surtout montré des qualités d'abnégation, de courage. Mais c'était compliqué de jouer, vu les conditions et l'état de la pelouse. C'est l'état d'esprit qui nous permet ça. On doit rester sur notre idée directrice d'aller chercher les choses, d'aller vers l'avant même quand on n'est pas brillant. Il y a quelque chose qui se passe depuis un moment. Maintenant, on a un gros match qui arrive derrière,
contre le PSG. Avec cette victoire contre Toulouse, on se donne le droit de jouer un match sans pression
".

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse) : "Je m'attendais à mieux dans l'approche et l'état d'esprit. J'attendais une confirmation. Notre première mi-temps est trop faible. On a eu trop peu d'intentions de jeu, trop de déchets dans nos enchaînements. En seconde période, c'était un peu meilleur, pas
grandiose mais un peu meilleur. J'ai senti mon équipe résignée comme si le premier but marquait la fin des illusions. Elle ne m'avait pas habitué à ça, comme si elle était battue d'avance. Il va falloir enchaîner deux ou trois résultats pour sortir la tête de l'eau et reprendre confiance
".

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus