• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : Toulouse se donne de l'air face à Reims

Le Serbe Aleksandar Pesic sous les couleurs de Toulouse / © AFP
Le Serbe Aleksandar Pesic sous les couleurs de Toulouse / © AFP

Toulouse s'est logiquement imposé face à une faible équipe de Reims (1-0), une 1ere au Stadium depuis le 8 novembre 2014. Grâce à cette victoire, les Toulousains ont mis fin à une série de 5 défaites et 2 nuls en championnat pour s'offrir un peu d'air dans la lutte pour le maintien.

Par Véronique Haudebourg

Reims, qui enchaîne un quatrième match sans victoire (3 défaites), ne compte désormais plus que quatre points de plus que son bourreau du soir et devra rapidement montrer autre chose pour ne pas s'infliger une deuxième partie de saison incertaine.

Positionné dans un 4-4-2 résolument offensif, avec le duo Ben Yedder-Pesic en pointe, le TFC a dominé la première mi-temps et aurait pu se faciliter la vie sans la maladresse de Braithwaite (6) ou deux beaux arrêts de Placide sur des frappes de Ben Yedder (26) et Pesic (28). Les hommes d'Alain Casanova, battus neuf fois lors de leurs treize derniers matchs en L1, ont finalement touché les dividendes de leur domination territoriale sur une tête piquée de Pesic à la réception d'un centre de Tisserand (1-0, 43e).

Reims, qui n'a plus gagné à  Toulouse depuis 1962, et qui restait sur une sérieuse déconvenue à Caen (1-4) lors de son dernier déplacement, a continué de souffrir en seconde mi-temps, notamment sous les coups de boutoir de Braithwaite sur son côté gauche. Un coup franc de l'international danois au ras de la lucarne de Placide (66) et un duel manqué par Ben Yedder (72) auraient pu sceller plus tôt le sort d'un match à sens unique mais les Toulousains se sont finalement contentés de cette victoire ô combien importante dans la lutte pour le maintien.

Ils l'ont dit

Alain Casanova, entraîneur de Toulouse

" Cette victoire fait du bien, elle est amplement méritée, et cela fait du bien au moral et au classement. On avait besoin de gagner et l'équipe a mis les ingrédients qu'il fallait pour y parvenir. On a pratiquement pas concédé d'occasion. J'ai beaucoup aimé le visage de l'équipe, qui a mis beaucoup d'implication. On a senti une équipe très concernée. On a fait de très bonnes choses offensivement. Et avec un peu plus de confiance, on va retrouver le jeu que l'on est capable de pratiquer. On a joué avec deux attaquants, car on avait besoin de points. On ne peut pas se contenter d'être solide défensivement. Le groupe a envie de s'en sortir."

Jean-Luc Vasseur, entraîneur de Reims

" Il n'y a pas grand-chose à dire. Nous avons été trop brouillons dans un match qui n'était pas d'une grande qualité technique. On n'a pas été assez bon pour exister. Toulouse a été plus vaillant, plus pressant et a bien profité de nos erreurs. Je n'attendais pas mes joueurs à ce niveau-là. On a tous échoué sur ce match et il n'y pas grand-chose à dire. Je ne vais me suicider, je vous rassure, mais quand ce n'est pas bon, ce n'est pas bon et il n'y a rien à rajouter".

Sur le même sujet

Béziers : un incident au sol sur un avion bombardier d'eau de Nîmes-Garons immobilise la flotte des Tracker

Les + Lus