Malgré la crise sanitaire, l'académie de Toulouse prépare déjà sa rentrée 2021

Epidémie de Covid-19 ou non, l'académie de Toulouse prépare déjà la rentrée de septembre 2021. Avec des baisses d'effectifs dans le premier degré, des augmentations dans le second et un territoire très contrasté.

A l'école Rochegude, à Albi (81).
A l'école Rochegude, à Albi (81). © MARIE PIERRE VOLLE / MaxPPP

Alors que de nouvelles mesures sanitaires sont mises en place dans les écoles, collèges et lycées pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19, la rentrée scolaire de septembre paraît peut-être un peu loin pour les élèves et leurs parents. Pourtant, le rectorat de l'académie de Toulouse y travaille déjà. Il en a présenté les grandes lignes ce mardi.

Une académie "duale"

L'académie de Toulouse est la plus grande de France métropolitaine et elle est très contrastée. "Elle est duale", selon les mots de son recteur, Mostafa Fourar, comme coupée en deux entre des territoires très ruraux où le nombre d'élèves continue de diminuer et la Haute-Garonne qui concentre à elle-seule près de la moitié des élèves de toute l'académie.

L'académie de Toulouse en quelques chiffres :

Pour préparer cette rentrée de 2021, le rectorat a fait des projections sur le nombre d'élèves attendus. Comme partout sur le territoire français, ils vont baisser dans le premier degré. Avec 2 250 élèves en moins, l'académie enregistre une baisse de 0,9%. C'est un petit peu moins que la moyenne nationale (-1 %). 

Dans l'académie, cette baisse sera très différente selon les départements. Inexistante en Haute-Garonne, elle est supérieure à 2% dans les départements les plus ruraux :

Moins d'élèves dans le premier degré mais plus d'enseignants

Dans le premier degré, les effectifs scolaires baissent mais les moyens augmentent. Il faut répondre aux engagements pris par Emmanuel Macron, a expliqué le recteur. 50 postes équivalents temps plein seront créés dans l'académie de Toulouse. Ils doivent permettre d'améliorer le taux d'encadrement des élèves. Parmi les priorités pour la rentrée 2021 :  

Plus d'élèves dans le second degré

Côté effectif, dans le second degré, c'est exactement l'inverse du premier, le nombre d'élèves augmente. 2 255 élèves supplémentaires sont attendus à la rentrée prochaine. Et là encore, la Haute-Garonne caracole en tête puisque c'est là que 2 410 d'entre eux devraient arriver.

Mais contrairement au premier degré, le gouvernement a choisi d'y baisser le nombre d'équivalents temps plein au niveau national. Dans l'académie de Toulouse, c'est ainsi 80 postes qui seront supprimés. "Ils seront compensés par des heures supplémentaires" explique Mostafa Fourar, "ce qui correspond au final à 25 postes équivalents temps plein supplémentaires".

Favoriser l'égalité des chances

Il faut favoriser l'égalité des chances dans une académie duale.

Mostafa Fourar, recteur de l'académie de Toulouse

Favoriser l'égalité des chances entre secteur rural et urbain et défendre "un service public de l'école inclusive" sont les priorités de la rentrée 2021. 

Le recteur promet "un renforcement des moyens et des dispositifs pour les élèves en situation de handicap", même si, convient-il, "il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine", notamment en Haute-Garonne où il manque beaucoup d'AESH (accompagnants d’élèves en situation de handicap). "Nous continuons à recruter mais la situation n'est pas satisfaisante" a-t-il dit, soulignant qu'il y a aussi une augmentation très forte du nombre d'élèves en situation de handicap accueillis.

A ce jour, 20 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans l'académie. 13 500 d'entre eux sont accompagnés.

Autre priorité de l'académie : poursuivre le développement du dispositif "Cordées de la réussite" qui a pour but de lutter contre les inégalités éducatives sur tout le territoire, développer la mise en place d'internats thématiques dans tous les départements et développer des campus d'excellence dans les lycées professionnels.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société