Covid-19 : l'académie de Toulouse veut augmenter les dépistages dans les établissements scolaires

Publié le
Écrit par Laurence Boffet
La campagne nationale de dépistage du Covid-19 dans les établissements scolaires prévoit de mener un million de tests en France avant les vacances de février.
La campagne nationale de dépistage du Covid-19 dans les établissements scolaires prévoit de mener un million de tests en France avant les vacances de février. © GEORGES ROBERT/MaxPPP

Il n'y a pas de flambée des cas de covid-19 en milieu scolaire dans l'académie de Toulouse, selon le recteur, Mostafa Fourar. La situation y "reste stable" sur le front de l'épidémie selon lui mais la surveillance du virus va y être accrue, au travers notamment de campagnes de dépistage massif.

Pour l'instant, la circulation du virus "reste relativement maîtrisée" dans les établissements scolaires de l'académie de Toulouse, estime son recteur, Mostafa Fourar. A l'occasion de la présentation des orientations pour la rentrée scolaire de 2021, il a fait le point sur la situation sanitaire dans l'académie et les récents ajustements des mesures sanitaires. 

Les chiffres de l'épidémie dans l'académie

A ce jour, selon le rectorat, on dénombre :

  • 557 élèves positifs à la Covid-19 (sur 531 669 élèves dans l'académie).
  • 125 personnels positifs à la Covid-19 (sur 52 301 dans l'académie).
  • 3 écoles (sur 2587), 1 lycée (sur 117) et 8 classes fermés dans l'académie. 

"Une situation relativement stable par rapport à ce qu'on a connu en octobre et novembre" estime le recteur qui a détaillé les nouvelles mesures prises pour lutter contre l'épidémie.

Des mesures sanitaires renforcées

Depuis lundi et suite aux annonces de Jean Castex le 14 janvier, de nouvelles mesures sanitaires ont été adoptées dans les écoles, collèges et lycées de l'académie :

  • En primaire, pas de brassage entre les classes à la cantine, les élèves mangent uniquement avec ceux de leur classe, avec des temps de prise de repas allongés et des repas à emporter si besoin.
  • En collège, temps de service rallongés à la cantine et repas à emporter.
  • En lycée, maintien de la baisse des effectifs présents dans les établissemnts jusqu'à nouvel ordre.
  • Suspension des cours de sport dans les lieux fermés pendant 15 jours.

Maintenir le plus possible la présence des élèves dans les écoles

"C'est notre doctrine depuis le début" explique Mostafa Fourar : "assurer la continuité des apprentissages la plus normale possible pour nos élèves", tout en "protégeant au maximum la santé des élèves et des personnels". Pas question donc de fermer écoles ou collèges pour l'instant a-t-il redit, dans la droite ligne du ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Le retour en présentiel complet dans les lycées, annoncé pour le 20 janvier est en revanche "bien évidemment repoussé". Pour ces établissements, les mesures de cours à distance et de présentiel alterné pour les élèves sont maintenues jusqu'à nouvel ordre. Pour les collèges, de telles mesures peuvent être adoptées uniquement à titre exceptionnel, selon le recteur, "pour ceux qui confrontés à une forte densité d'élèves sont en difficulté pour faciliter le brassage et assurer la restauration scolaire".  

Généraliser les tests dans les établissements scolaires

En plus des nouvelles mesures sanitaires, l'éducation nationale a décidé de surveiller davantage la circulation du virus en milieu scolaire avec des dépistages massifs. Cette campagne nationale prévoit de réaliser plus d'un million de tests en France avant les vacances de février.

En Occitanie, elle a été lancée au mois de décembre. A ce jour, 2 664 tests ont été réalisés dans 106 établissements et 2 cas positifs dénombrés.

Grâce à ses 138 médecins et infirmiers scolaires volontaires, l'académie espère en réaliser 50 000 avant les vacances de février.

Elle proposera aussi un dépistage massif dans tous les lycées et collèges où 3 cas positifs à la Covid-19 seront constatés. Des tests qui restent soumis au volontariat pour les personnels et à l'approbation des parents pour les élèves.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.