Manifestation alors que le projet de loi sur la prostitution est étudié au Sénat

© Marc Raturat / France 3 Midi-Pyrénées
© Marc Raturat / France 3 Midi-Pyrénées

Pénalisation du client et difficultés pour obtenir une carte de séjour, les prostituées et les associations qui les suivent s'inquiètent de la réécriture du projet de loi sur la prostitution au sénat. une manifestation a eu lieu place Wilson à Toulouse.

Par Véronique Haudebourg

Une cinquantaire de prostituées et de membres d'association leur venant en aide a manifesté place Wilson à Toulouse ce mercredi. Le sénat réexamine en ce moment le texte de loi sur le travail du sexe et les inquiétudes ne manquent pas. Deux aspects sont particulièrement préoccupants selon les manifestants :

  • la pénalisation du client
  • les conditions d 'obtention de la carte de séjour pour les étrangers se prostituant. Ils ne l'obtiendrait qu'en quittant cette activité.
Ces deux points auraient, selon les associations pour conséquence de clandestiniser encore plus la prostitution et de rendre encore plus difficile le travail des associations.

A Toulouse, un arrêté municipal interdisant la prostitution dans certains quartiers, au nord de la ville a été pris en juillet 2014 et étendu en mars 2015 par la nouvelle municipalité dont c'était l'une des promesses de campagne. Conséquences, les prostituées se sont éparpillées dans la ville, rendant plus difficile le travail de suivi des associations et la protection des travailleuses du sexe.
Manifestations des prostitués à Toulouse
Alors que la loi sur la prostitution est à nouveau examinée au Sénat, les travailleurs du sexe sont inquiets.

 

L'association Griselidis toujours sans local

En mai dernier, les locaux de l'association Griselidis qui travaille avec les prostituées ont brûlé. Depuis les bénévoles travaillent dans un camion, faute d'hébergement. des discussions sont encore en cours avec la mairie. Griselidis souhaite en effet rester dans des secteurs proches des activités des prostituées.

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Prescillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus