• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Manifestation et grève de la faim pour la défense de la langue occitane

Des citoyens et des élus devant le conseil régional Midi-Pyrénées. Sur leur banderole "Assez d'être méprisés" / © Benoît Roux
Des citoyens et des élus devant le conseil régional Midi-Pyrénées. Sur leur banderole "Assez d'être méprisés" / © Benoît Roux

Des citoyens et des élus de Midi-Pyrénées ont manifesté ce mercredi devant le conseil régional à Toulouse. Ils réclament la mise en place de l'Office Public pour la Langue Occitane. Tout est prêt depuis un an, il ne manque que le feu vert du gouvernement. Un élu est en grève de la faim.

Par Juliette Meurin

La colère gronde chez les occitans. Un mouvement lié à la création de l'Office Public de la Langue Occitane. Ce nouvel outil dédié à la promotion de la langue occitane a été approuvé en assemblée plénière des Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées en juin dernier mais depuis le gouvernement n'a toujours pas publié de décret au Journal Officiel.

Deux personnes en grève de la faim

David Grosclaude, conseiller régional d'Aquitaine, est en grève de la faim depuis 8 Jours dans le hall de la région à Bordeaux. Une grève entamée mercredi 27 Mai pour protester contre l'absence de réponse du gouvernement par rapport au projet. La création de l'Office Public de la Langue Occitane attend depuis un an le feu vert du gouvernement qui doit publier un décret au Journal Officiel. Par solidarité avec David Grosclaude, une habitante de Toulouse a également décidé de se mettre en grève de la faim. Evelyne Houlès s'est installée dans les locaux du Conseil Régional de Midi-Pyrénées. Elle s’engage dans ce mouvement pour une période illimitée à compter de ce mercredi.
 

Manifestations dans plusieurs villes de France

A Toulouse, plusieurs dizaines de citoyens et d'élus ont manifesté ce mercredi devant le conseil régional de Midi-Pyrénées en soutien à David Grosclaude et pour protester contre "le mépris" du gouvernement. D'autres rassemblements étaient prévus à Marseille, Clermont Ferrand, Bordeaux, Narbonne, Tarbes ou Pau.

L'Office Public de la Langue Occitane

Sur son blog, David Grosclaude explique l'objectif de ce nouvel outil au service de la langue occitane. L’Office Public de la Langue Occitane (OPLO) doit prendre la forme d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP).

 Il s’agit de faire en sorte que le nombre de locuteurs cesse de baisser et qu’il augmente à terme. C’est pour cette raison qu’il est tourné en priorité vers les jeunes générations.







Manifestation et grève de la faim pour la défense de la langue occitane

 

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus