• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Manuel Valls fustige la hausse des impôts locaux à Toulouse par Jean-Luc Moudenc

Le premier ministre Manuel Valls / © MaxPPP
Le premier ministre Manuel Valls / © MaxPPP

Lors d'une question orale à l'Assemblée Nationale ce mercredi, le Premier ministre a pris l'exemple de Toulouse pour montrer le "mensonge" des maires UMP qui augmentent les impôts en reprochant à l'Etat la baisse de la dotation globale de fonctionnement aux communes. 

Par Fabrice Valery

Jean-Luc Moudenc n'est plus député mais ses oreilles ont sifflé ce mercredi après-midi à l'Assemblée Nationale. Interrogé sur le dossier des finances locales, le Premier ministre Manuel Valls a cité l'exemple de Toulouse et de l'augmentation de 15 % des impôts locaux en 2015 par Jean-Luc Moudenc pour dénoncer le "mensonge" des municipalités gérées par l'UMP.

Le Premier ministre a dit assumer la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 3,5 milliards d'euros aux communes mais il a regretté que certaines villes se servent de ce prétexte pour augmenter les impôts locaux de manière importante. 

Quand tel maire d'une grande ville, je pense à Toulouse, annonce qu'il augmente sa taxe d'habitation et sa taxe foncière de 15 %, pour obtenir 30 millions d'euros de recettes supplémentaires par an alors que sa baisse de DGF est de 12 millions en 2015, il ne peut pas dire que sa décision d'augmenter les impôts est contrainte par la baisse des dotations".
Manuel Valls


EN VIDEO / la déclaration de Manuel Valls : 
manuel valls sur Toulouse impôts
Dans un communiqué, la députée UMP de la Haute-Garonne et deuxième adjointe au maire de Toulouse Laurence Arribagé, accuse à son tour Manuel Valls de mensonge : "Ces attaques sont (...) construites sur la base de contre-vérités flagrantes car Toulouse doit non seulement supporter la nouvelle impuissance financière de l’État, mais aussi l’héritage budgétaire catastrophique laissé par les amis socialistes de Manuel Valls, et dont l’ampleur, longtemps dissimulée, ne laisse aucune marge de manœuvre et a conduit à une révision de la fiscalité".

Sur le même sujet

Perpignan : création d'une cellule anti-drogue pour renforcer la lutte contre le trafic de stupéfiants

Les + Lus