Mirepoix-sur-Tarn : la carcasse du pont effondré bouge dangereusement

Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn était limité aux 19 tonnes. / © ERIC CABANIS / AFP
Le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn était limité aux 19 tonnes. / © ERIC CABANIS / AFP

Une semaine après l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn, la structure bouge. Les fortes pluies de ce week-end ont rendu la carcasse métallique encore plus dangereuse. Le maire appelle à la plus grande prudence. 

Par J.V

Samedi dernier, des fortes pluies se sont abattues sur l'ensemble de la région. Placée en alerte jaune aux crues, la rivière Tarn est montée haut, fragilisant encore plus la structure métallique accidentée.
Il y a une semaine jour pour jour, ce pont suspendu s'effondrait provoquant la mort d'un chauffeur de poids lourd et d'une jeune adolescente passagère d'une voiture. Avec la montée des eaux, le camion immergé n'est plus visible. 
Sur cette vidéo amateur on voit une partie immergée du tablier partir avec le courant.
Le niveau de l'eau est monté haut et très vite. Dimanche, des badauds peu effrayés par la situation, se sont approchés de la berge pour filmer le squelette de la structure du pont.
Des barrières ont été installées pour interdire l'accès au pont. / © FTV
Des barrières ont été installées pour interdire l'accès au pont. / © FTV

Une inconscience car les berges sont très glissantes et peuvent s'effondrer à tout moment. Le maire de Mirepoix-sur-Tarn appelle à la plus grande prudence. Ce lundi, des équipes municipales ont installé des barrières pour interdire l'accés aux piétons.

L'enquête sur les raisons de l'effondrement du pont se poursuit. Elle est menée par la gendarmerie. Le gouvernement a également annoncé le lancement immédiat d'une enquête par le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus