Mis en examen pour corruption passive, Thierry Fourcassier, maire de St-Jory démissionne

Mis en examen pour corruption passive, Thierry Fourcassier, maire de Saint-Jory, (Haute-Garonne) a démissionné du conseil municipal ce samedi 30 septembre 2023. De nouvelles élections vont être organisées début décembre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le maire de la commune de Saint-Jory (Haute-Garonne), Thierry Fourcassier, démissionne. Il l'a annoncé sur son compte facebook, dans la nuit de ce samedi 30 septembre 2023. "Saint-Jory va revoter d'ici la fin de l'année : Suite au lynchage médiatique de l'opposition, Angélique doit avant tout préserver sa vie privée et sa vie professionnelle et pour cela démissionner du Conseil Municipal.L'opposition va provoquer de nouvelles élections pour amener les Saint-Joryens à venir voter dans les 3 mois. J'annonce donc démissionner du Conseil Municipal pour préserver ma famille et les élus. Je prendrai contact auprès du préfet et les élus assureront la préparation des prochaines élections".

Cette décision fait suite à sa mise en examen, mardi 26 septembre 2023, comme l'avait dévoilé nos confrères de la radio 100%. L'élu est soupçonné de "corruption passive, trafic d'influence passif, publicité commerciale pour propagande électorale pendant la campagne et obtention de suffrages en échange de dons ou promesses."

Comme le rapporte la radio locale, cette mise en examen fait suite à une enquête qui a révélé un montage impliquant des promoteurs immobiliers versant des subventions à des associations locales en échange de permis de construire. Une seconde enquête a également été ouverte pour corruption et prise illégale d’intérêts. Le mercredi 27 septembre 2023, la radio locale a d'ailleurs diffusé des enregistrements sonores qui compromettrait directement le maire dans ce large système de corruption. 

" Il a dilapidé le foncier communal notamment l'Hôtel de ville à un promoteur immobilier pour y faire construire 400 logements "

Victor Denouvion

Sous le choc de ces nouvelles révélations, l'opposition accueille sa démission avec soulagement et gravité. " Il était temps, c'était impossible que lui et sa majorité puissent représenter les St-Joryens une minute de plus compte- tenu des révélations et de sa mise en examen. On appelle clairement à l'apaisement car ce n'est pas anodin, c'est un traumatisme", décrit l'élu Victor Denouvion.

"Il faut qu'on stoppe ce qui est possible de l'être"

À la tête du groupe "Saint-Jory demain", l'élu va demander à rencontrer le préfet dès lundi. " Je vais lui demander l'annulation des derniers permis de construire autorisés, soit environ 500 logements ainsi que les dernières ventes du foncier communal. Il a dilapidé le foncier communal notamment l'Hôtel de ville à un promoteur immobilier pour y faire construire 400 logements, sans solution de rechange ! Il nous avait parlé de prendre des locaux qui appartenaient à un promoteur, c'était lunaire !... Il a aussi vendu la Poste, les services techniques, un terrain à côté de l'école. Il faut qu'on stoppe ce qui est possible de l'être !"

Comme annoncé par Thierry Fourcassier lui-même, des élections devraient être organisées d'ici la fin de l'année. Certainement début décembre. "J'en appelle au rassemblement, prévient d'emblée le leader de l'opposition. Il faut que l'on soit exemplaire, on n'a pas le choix !", conclut l'élu.