Justice. Le maire d'une commune près de Toulouse mis en examen pour corruption et trafic d'influence

Le maire de la commune de Saint-Jory (Haute-Garonne), Thierry Fourcassier, a été mis en examen, mardi 26 septembre 2023, pour des accusations de corruption, de trafic d'influence, et d'autres délits.

À Saint-Jory (Haute-Garonne), les jours se suivent et ne se ressemblent pas, réservant à chaque fois son lot de surprises. Le commune de Haute-Garonne vient de connaître un nouveau rebondissement. Selon les informations de 100% Radio, Thierry Fourcassier a été mis en examen par la juge d’instruction Cécile Lasfargues mardi 26 septembre 2023.

L'élu est soupçonné de "corruption passive, trafic d'influence passif, publicité commerciale pour propagande électorale pendant la campagne et obtention de suffrages en échange de dons ou promesses."

Comme le rapporte la radio locale, cette mise en examen fait suite à une enquête qui a révélé un montage impliquant des promoteurs immobiliers versant des subventions à des associations locales en échange de permis de construire.

Un adjoint également mis en examen

L'opération de communication de bons essence de 50 euros offerts aux Saint-Joryens serait aussi dans le collimateur de la justice. 

Le maire n'est pas le seul inculpé dans cette affaire. Son adjoint à l'urbanisme a aussi été mis en examen. Mercredi 20 septembre, une protection fonctionnelle pour Thierry Fourcassier et plusieurs de ses adjoints a été votée en conseil municipal. Les frais d'avocats de ces élus seront donc pris en charge par la municipalité.

À lire : Haute-Garonne : un mystérieux corbeau joue la carte de l'intimidation pour contester la vente d'un terrain municipal

Le maire de Saint Jory n'en a pas terminé avec la justice. Il est également sous le coup d'une seconde enquête pour corruption et prise illégale d’intérêts, en lien avec des transactions suspectes et des mouvements financiers importants sur son compte personnel. Thierry Fourcassier reste pour l'heure présumé innoncent.