Motion de censure : "Emmanuel Macron doit arrêter sa stratégie du chaos" selon François Piquemal, député de Haute-Garonne

durée de la vidéo : 00h03mn04s
A la veille du vote de la motion de censure le député NUPES François Piquemal s'exprime au journal de France 3 Occitanie du dimanche 19 mars 2023 sur la situation politique. ©FTV

Lundi 20 mars, l'Assemblée nationale va trancher la motion de censure déposée contre le gouvernement Borne en raison de sa gestion de la réforme des retraites. Le député de Haute-Garonne, François Piquemal (NUPES), croit encore à son adoption même s'il assure sur le plateau du journal de France 3 Occitanie que ce vote "n'est pas déterminant."

Pour le député François Piquemal (NUPES), le président de la République, Emmanuel Macron, a adopté la "stratégie du chaos" qui entraîne avec lui son lot de conséquences.

  • La radicalisation

Selon lui, les mobilisations et les manifestations pacifiques qui ont rassemblé des millions de personnes dans les rues ces dernières semaines ont été purement et simplement ignorées par le gouvernement, qui a préféré "recourir à la brutalisation". François Piquemal affirme que cette approche a légitimé certaines actions violentes.

  • La faiblesse du gouvernement

"Emmanuel Macron a été élu dans un contexte particulier, rappelle le député. Il avait lui-même promis de prendre acte de cette situation." Cependant, le gouvernement a choisi d'utiliser régulièrement l'article 49.3 de la constitution, qui permet d'adopter un texte sans vote à l'Assemblée nationale. Selon François Piquemal, cette pratique témoigne de la faiblesse parlementaire du gouvernement et de son incapacité à nouer des alliances.

  • La motion de censure

Malgré les calculs qui semblent démontrer que la motion de censure ne sera pas adoptée, le député croit encore en son succès. Il justifie son optimisme par le bouillonnement lié aux conditions sociales actuelles, en particulier l'inflation, qui pousse beaucoup de gens à ne plus arriver à boucler leurs fins de mois.

  • La suite de la mobilisation

Pour François Piquemal, ce qui va se passer à l'Assemblée nationale n'est pas déterminant. Il estime que "le président Macron joue le rapport de force" et que ce dernier aura également lieu dans les mobilisations sociales, comme celle prévue pour le 23 mars. En somme, pour le député, la politique du gouvernement est en train de créer un climat social explosif.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité