Municipales 2020 : à Toulouse, la gauche négocie l'union au second tour

A Toulouse, les trois candidats de la gauche, Antoine Maurice (à gauche), Nadia Pellefigue (en haut à droite) et Pierre Cohen (en bas à droite), négocient depuis dimanche soir la fusion de leurs listes. / © MAXPPP / FTV
A Toulouse, les trois candidats de la gauche, Antoine Maurice (à gauche), Nadia Pellefigue (en haut à droite) et Pierre Cohen (en bas à droite), négocient depuis dimanche soir la fusion de leurs listes. / © MAXPPP / FTV

A Toulouse, dès les premiers résultats de l'élection municipale, les appels au rassemblement de la gauche se sont multipliés. Depuis dimanche soir, Antoine Maurice (Archipel Citoyen), Pierre Cohen (Générations) et Nadia Pellefigue (PS-PCF) négocient dans l'espoir de ravir la ville rose à la droite.

Par Sylvain Duchampt

La nuit d'Antoine Maurice a été courte. Sitôt son intervention terminée sur le plateau de France 3 Occitanie aux alentours de minuit, la tête de liste d'Archipel Citoyen s'est rendue directement dans un espace de coworking en plein centre-ville de Toulouse accompagné de 15 délégués de son mouvement. L'ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen (Génération.s) l'y attendait avec plusieurs membres de sa liste.  
 

Cette réunion a un but : permettre l'union des listes de gauche à Toulouse pour le second tour de l'élection municipale.
 

Les négociations s'avèrent fructueuses. Dès lundi matin à 7 heures, Archipel Citoyen annonce dans un communiqué avoir trouvé un accord avec la liste "Pour la cohésion !" menée par Pierre Cohen. Selon nos informations, Pierre Cohen pourrait figurer en dernière position d'une liste d'union laissant à Isabelle Hardy une place éligible.

Nadia Pellefigue de son côté avait appelé, dans cette déclaration, à un rassemblement dès le début de la soirée électorale dimanche.

Des discussions entre la liste citoyenne et celle de Nadia Pellefigue ont été également menées en parallèle. Un projet d'accord a été élaboré et soumis à l'équipe de la vice-présidente de la région Occitanie, dont voici les grandes lignes dans ce communiqué :
 
© FTV
© FTV
Une nouvelle réunion doit se tenir entre les deux candidats dans la journée de lundi afin de finaliser cette union.

La possibilité de ravir le Capitole à la droite et à Jean-Luc Moudenc parait sur le point de se concrétiser mais le coronavirus pourrait bien gâcher "l'espoir historique" tant attendu par Antoine Maurice.

Sur le même sujet

Les + Lus