Une nouvelle mue de boa constrictor découverte quartier Saint-Agne à Toulouse

La 4ème mue a été découverte dimanche / © DR
La 4ème mue a été découverte dimanche / © DR

Les propriétaires d'une maison où deux mues de boas avaient déjà été retrouvées en ont découvert une nouvelle dimanche. En tout, 4 mues de serpents exotiques ont été retrouvées dans le quartier. 

Par Fabrice Valery

La série continue. Dimanche 9 septembre, des habitants du quartier Saint-Agne à Toulouse ont découvert une nouvelle mue de boa constrictor dans leur jardin. C'est la quatrième en quinze jours.

"Celle-ci était accrochée aux branches de la haie, tout près de la clôture, comme on le voit sur la photo", explique l'habitante qui a découvert cette nouvelle peau, une semaine après en avoir déjà trouvé deux autres dans son jardin. 

Avec celle retrouvée précédemment chez les voisins, de très grande taille, cela porte donc à 4 le nombre de mues découvertes dans ce quartier en une quinzaine de jours. 

Les spécialistes, qui sont formels sur l'identification de mues de boas constrictor, étaient déjà très circonspects quant à leur origine : c'était difficile d'imaginer que 3 boas avaient mué quasiment au même moment dans deux jardins contigus. D'autant plus maintenant qu'il y en a quatre. 

Même les riverains pensent désormais qu'il n'y a pas une famille de boas planquée dans leurs jardins mais qu'un petit plaisantin se débarrasse des mues qu'il possède en voulant faire peur. La dernière mue découverte ce week-end était placée dans les branches, tout prêt, de la clôture du jardin qui donne sur le quai de la gare SNCF Saint-Agne. 
 

Sur le même sujet

Agde : quand la cuisine gastronomique s'invite dans les assiettes d'un EHPAD

Les + Lus