"On est obligé de les empiler", un hôpital installe ses morts dans un camion frigorifique sur un parking, faute de place à la morgue

Faute de place, la morgue de Rangueil installe ses défunts dans des équipements frigorifiques sur le parking à l'arrière du bâtiment. Une situation que dénonce un syndicat mais pour la direction, ces équipements sont réservés aux indigents en attendant leurs funérailles.

Au pied de la chambre mortuaire de l'hôpital de Rangueil, des équipements frigorifiques ont été installés pour "stocker" les défunts. La capacité d'accueil de la morgue est saturée.

Deux équipements frigorifiques

Certains corps sont transférés dans les 2 équipements frigorifiques, situés sur le parking à l'arrière du bâtiment, conservés à une température de 3 degrés.

Une situation que dénonce un syndicat mais pour la direction, ces équipements sont réservés aux indigents en attendant leurs funérailles. Nicolas Subra, représentant du personnel CGT à l'hôpital de Rangueil, dénonce une "situation anormale".

"II y a la partie du personnel du CHU qui est confronté à la manutention de ces corps mais aussi en ce qui concerne le respect de la prise en charge des défunts, il y a des corps qui se retrouvent "stocker" les uns sur les autres dans des containers et des camions frigorifiques".

"On devient maltraitant"

"Le personnel brancardier est amené a manipulé sans formation et sans protection les défunts. Humainement, d’un point de vue émotionnel et psychologique, ce n’est pas la même chose de transportée des patients que des défunts" déclare Sylvain Beduz, représentant du personnel CGT.

On devient maltraitant pour les corps parce que l’on est obligé de les empiler ou de passer sur un premier corps pour pouvoir aller au fond du camion.

Sylvain Beduz, représentant du personnel CGT Rangueil

De son côté, la direction assure que seuls les corps non réclamés par les familles sont disposés dans ces réfrigérateurs extérieurs.

"Les corps des patients décédés sont accueillis dans nos casiers mortuaires à l’hôpital. Les patients, y compris les indigents sont accueillis dans ces casiers mortuaires. C’est vraiment lorsque leur durée de séjour se prolonge et qu’il y a un retard dans la procédure judiciaire qu'ils sont hébergés temporairement dans ces camions frigorifiques", confirme Ornella BRUXELLES-TERRIAT, directrice du CHU Rangueil.

C’est une situation exceptionnelle, mais depuis quelques mois, on voit augmenter le nombre de corps dit "indigents", ce qui nous a amenés à mettre en place des camions réfrigérés pour pouvoir accueillir ces corps de patients décédés.

Ornella Bruxelles-Terriat, directrice du CHU Rangueil.

Des travaux d'agrandissement

Des travaux de réhabilitation et d'agrandissement sont en cours à l'hôpital Purpan. "Nous avons construit un projet autour de l’augmentation capacitaire de nos casiers mortuaires et d’un regroupement sur le site de Purpan. Ce projet doit voir le jour en janvier", atteste la directrice du CHU de Rangueil.

Mais selon Ornelle Bruxelles-Terriat, il y a plusieurs facteurs. "L’évolution de la réglementation et des politiques en matière judiciaire ont vu augmenter le nombre d’autopsie quasi systématique dans certains cas. Des procédures administratives plus longues et des délais d’hébergement plus long aussi lorsque l’on a du mal à identifier les corps".

Une morgue saturée depuis la crise sanitaire et qui perdure mais en janvier, la capacité d'accueil de la nouvelle chambre mortuaire devrait passer de 30 à 82 corps.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité