Météo : le ciel d'Occitanie va à nouveau se charger de sable venant du Sahara, dégradant la qualité de l'air

Notre ciel pourrait se charger encore une fois de sable venu du Sahara ce mardi. C'est la troisième fois que ce phénomène se produit en peu de temps dans le Sud de la France. Explications.

La station de ski de La Mongie baigne dans un halo orange ce samedi 5 février 2021.
La station de ski de La Mongie baigne dans un halo orange ce samedi 5 février 2021. © Grand Tourmalet / Facebook

Pour la troisième fois en un mois, notre ciel devrait prendre une couleur étonnante dès mardi. Une couleur ocre, ambre. Celle du sable du Sahara.

" Les conditions météorologiques confirment l'arrivée de ce phénonème dans le sud de la France pour la troisième fois en un mois, nous explique Tristan Amm, prévisionniste à Météo France. On a des dépressions qui se creusent vers l'Europe du Sud et qui générent des vents capables de soulever le sable du Sahara. Ces poussières désertiques se retrouvent en altitude et vu que les flux atmosphériques sont très puissants en ce moment, ce sable est transporté à des centaines de kilomètres et vient charger notre ciel "

Un phénonème remarquable mais pas si rare

Un phénonème remarquable, qui surprend mais qui n'est pas si exceptionnel pour autant, surtout en hiver.

En hiver les circulations atmosphériques sont plus souvent méridiennes, en ce moment l'anticyclone qui stagne au-dessus de l'Europe creuse les dépressions au Sud et amène ainsi ce flux chargé de sable vers notre continent 

poursuit Tristan Amm de Météo France

Troisième épisode en moins d'un mois

Car ce qui étonne s'est bien la récurrence de ce phénomène. Le premier épisode s'était produit le 6 février.  Les images de sable orangé sur les pentes enneigées des Pyrénées en avaient étonné plus d'un.

L'autre épisode avait eu lieu le week-end du 21 février. Il n'était pas aussi visible que le premier mais plus long. Là aussi il avait marqué les esprits d'autant que du césium-137, résidus d'essais nucléaires français, avait été retrouvé dans les poussières. Elle viendrait des essais nucléaires réalisés par la France dans le Sahara en Algérie dans les années 60.

" Les quantités de poussières de sable transportées seront importantes, explique Vincent Guidard, chercheur au centre national de recherche météorologique de Toulouse La charge totale pourrait monter à plusieurs grammes de sable par m2 à certains endroits alors qu'en général nous calculons en milligrammes. Il pourra y avoir un impact sur la qualité de l'air". 

Une donnée confirmée par le site de l'Atmo, spécialisée dans les prévisions sur la qualité de l'air qui confirme que dès mardi certains départements du sud de l'Occitanie auront une qualité de l'air dégradé suite à l'arrivée de ces poussières désertiques.

Quant à la couleur ocre qui risque de teinter notre ciel, les conditions semblent idéales mardi pour pouvoir observer à nouveau ce phénonéme venu du Sahara.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo insolite sciences culture pyrénées nature montagne