Philae, le passager de Rosetta, tentera d'atterrir sur le petit lobe de la comète 67P

Philea devrait se poser sur la comète le 11 novembre / © AFP PHOTO/ESA MEDIALAB
Philea devrait se poser sur la comète le 11 novembre / © AFP PHOTO/ESA MEDIALAB

Les scientifiques réunis ce week-end à Toulouse ont donc choisi.  Philae, le robot laboratoire transporté par la sonde européenne Rosetta, tentera d'atterrir sur le petit lobe du noyau de la comète 67P / Tchourioumov-Guérassimenko, sur le site dénommé "J",

Par Michel Pech

Cinq sites avaient été présélectionnés pour cette opération encore jamais tentée.
Les scientifiques réunis ce week-end à Toulouse ont choisi le site J comme cible principale, et le site C, situé lui sur le grand lobe du noyau de la comète, comme site de secours.
Le site J est "le site qui présente le moins de risques, mais ils restent néanmoins élevés", a déclaré Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur Philae.
Il s'écoulera sept longues heures entre la séparation de Philae de Rosetta, alors au mieux à 10 km de la comète, et son arrivée sur la comète.
La tentative d'atterrissage est pour le moment programmée le 11 novembre, et la date sera confirmée d'ici le 26 septembre, a précisé Fred Jansen, responsable de la mission Rosetta.
Une partie des scientifiques toulousains chargés de la mission rosetta / © Julie Valin France 3
Une partie des scientifiques toulousains chargés de la mission rosetta / © Julie Valin France 3

D'un coût total de 1,3 milliard d'euros, la mission Rosetta, lancée il y a 20 ans par l'ESA, est prévue pour durer au moins jusqu'en décembre
2015.
Elle permettra d'étudier, à la fois à distance et sur le terrain, les gaz, la poussière, la structure du noyau et les matériaux organiques de la comète.


Les principales étapes du projet Rosetta élaboré par l'ESA
• La Mission ROSETTA Mission de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) a pour objectif l'étude de la comète Churyumov Gerasimenko avec laquelle la sonde a rendez-vous en Août 2014.
• Le lancement, qui a eu lieu le 2 Mars 2004 par un lanceur Ariane 5, a été parfait. Très peu de manœuvres d'orbite ont été nécessaires pour accomplir les 4 assistances gravitationnelles et les survols des astéroïdes Steins et Lutetia. Les manœuvres d'accélération réalisées en janvier et février 2011 amènent la sonde à une approche de la comète en Août 2014 pour une période d'observation de 18 mois.
• Alors qu'elle est très proche de son orbite finale qui est celle de la comète C-G, mais au plus loin du soleil, la sonde est placée en hibernation le 8 juin 2011 pour économiser son énergie. Revenant vers le soleil, elle est réveillée le 20 janvier 2014.
• Dès juillet 2014, le satellite principal (orbiteur) commence à observer le noyau et son environnement. Puis, suit une phase d'observation de plus en plus rapprochée pour déterminer le site d'atterrissage. En novembre 2014, le module Philae (atterrisseur) est envoyé à la surface de la comète.
• Philae travaille à l'étude de la surface pendant quelques mois jusqu'à mourir d'insolation. L'orbiteur, lui, continue l'escorte du noyau jusqu'à l'épuisement de son carburant.

Vidéo : le reportage de Julie Valin et Christelle Sivatte
Rosetta et Philaé

Sur le même sujet

Les + Lus