Polémique autour d'écharpes tricolores lors d'une prière à Lourdes : un “sectarisme anti-catholique” pour JL Moudenc

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse / © MaxPPP
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse / © MaxPPP

La gauche municipale accuse deux élus toulousains d'avoir violé le principe de laïcité en portant leur écharpe tricolore ors d'une cérémonie religieuse. Pour le maire de Toulouse, Jean-Moudenc, l'opposition fait preuve de "sectarisme anti-catholique".

Par Laurent Dubois

Le torchon brûle au sujet de deux écharpes tricolores. Deux élus toulousains ont arboré le symbole de leur fonction lors d'une cérémonie religieuse à Lourdes. La gauche municipale est montée au créneau. Un élu écologiste, Régis Godec, va saisir le conseil de la laïcité, une instance créée en 2014 par la mairie de Toulouse. 

Après 48 heures de polémique, le maire de Toulouse s'est exprimé. Jean-Luc Moudenc prend la défense de ses deux élus, Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scoraille. 
 
Jean-Luc Moudenc contre-attaque en évoquant un "sectarisme anti-catholique" de la part de l'opposition municipale. Le maire de Toulouse évoque également la question de la laïcité en déclarant que "les inquiétantes atteintes à la laïcité ne concerne plus la religion catholique".
 
Cette prise de position n'est pas passé inaperçue du côté de la communauté musulmane. Un de ses représentants a contacté France 3 Occitanie et  juge les propos de Jean-Luc Moudenc "inadmissibles", estimant que "ça sent l'attaque contre l'Islam et les musulmans". 

Sur le même sujet

Au lycée de Lattes, Jacques Chirac entre dans l'Histoire

Les + Lus