Procès d'Anne Diana Clain : qui est vraiment la grande soeur des deux jihadistes toulousains, voix de Daesh ?

Anne Diana Clain devant le tribunal correctionnel de Paris le 19 novembre 2019 / © Dessin Sylvain Lorelle
Anne Diana Clain devant le tribunal correctionnel de Paris le 19 novembre 2019 / © Dessin Sylvain Lorelle

Anne Diana Clain comparait devant le tribunal correctionnel de Paris. Elle est la sœur de Jean-Michel et Fabien Clain qui étaient les voix françaises de Daesh. Elle avait tenté de rejoindre ses frères en Syrie au sein de l’Etat Islamique.

Par Juliette Meurin

Elle comparait ce mardi 19 et ce mercredi 20 novembre pour association de malfaiteurs en vue de préparation d'actes de terrorisme, aux côtés de son compagnon Mohamed Amri.
Qui est Anne Diana Clain ? Pourquoi et comment a-t-elle tenté en 2015 et 2016 de rejoindre ses frères en Syrie au sein de l'Etat Islamique (EI). Que savait-elle de ce qui se passait là bas ? C'est ce que le tribunal correctionnel de Paris examine pendant ces deux jours.


Entourée de deux policiers visages dissimulés sous une cagoule, Anne Diana Clain entre dans la salle d’audience souriante. C’est une femme de 44 ans qui ne fait pas son âge. Des cheveux longs et bouclés, roux, elle porte un manteau blanc et prend place dans le box vitré derrière son avocat. On lui donnerait la trentaine. Poursuivie pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme, elle répond clairement et doucement aux questions de la présidente. Elle semble naïve ou joue la naïveté avec le sourire.

Mère à 15 ans

Anne Diana Clain est devenue mère à 15 ans et demi. Elle arrête alors ses études. Elle était en quatrième. Elle n’a ensuite jamais vraiment travaillé. Un emploi d’agent d’entretien dans un hôpital psychiatrique à Alençon (Orne) pendant un an et quelques journées au noir chez une fleuriste. Et puis la vie a continué à la rattraper. "Après je me suis occupée de tous mes enfants, dit-elle, j’étais épanouie comme ça ; ça faisait déjà beaucoup de travail à la maison."

La présidente de la 16 ième chambre du tribunal correctionnel de Paris l'interroge sur son passé. Son enfance, son adolescence, sa vie de famille.

Sa mère n'a jamais travaillé.
Son père ? Elle ne semble pas trop savoir ce qu'il faisait. Il était peut être agent d'entretien. Ses parents originaires de l'Ile de la Réunion se sont séparés quand elle était petite.
-"Il est parti j'avais 6 ans (...) après j'ai du le voir 2 fois en l'espace de 10 ans."

-"Vous avez votre premier enfant à 15 ans et demi, quelle a été la réaction de votre mère ?" demande la présidente.
-"Je pense qu'elle même a été fiancée à 14 ans, elle a rien dit. Elle voyait pas le mal."
-"Cela a été vécu comme quelque chose de naturel ? " reprend la magistrate.
-"Normal, oui," répond Anne Diana Clain.

Anne Diana Clain a eu 6 enfants de trois pères différents. "Avec le premier ça ne marchait pas du tout, il est parti", explique-t-elle.
Elle se retrouve seule avec Jennyfer. Puis, elle a deux autres enfants avec un autre homme. Mais avec celui là, cela ne marche pas non plus. Il la battait dit-elle. Mais quand il se convertit à l’islam comme elle, comme pour lui faire plaisir, elle veut lui donner une nouvelle chance. "Je pensais qu’en tant que musulman, il se comporterait bien".
Elle reste encore un peu avec lui. Mais elle se marie civilement avec un homme que Mohamed Amri lui présente.

Mariée en mai 2001, elle le quitte un mois plus tard et se marie religieusement avec ce Mohamed Amri, cet ami de la famille qu’elle connait depuis plusieurs années. Mohamed Amri a 15 ans de plus qu’elle.
Musulman, il est déjà marié civilement et religieusement.
-"Cela ne vous pose pas de problème qu’il soit déjà marié ?" lui demande la présidente du tribunal.
-"Non"
-"C’est pas forcément valorisant d’être la deuxième femme, qu’est ce qui vous a motivé ?"
-"J’étais pas contre la polygamie, c’est pour ça que j’ai accepté, à l’époque je pensais que c’était bien.
-"Est-ce que cet homme vous impressionnait ?"

-"Oui, je l’admirais, j’avais pas eu de chance avant j’avais toujours connu des gars qui travaillaient pas, là j'avais trouvé le bon qui s’intéressait à moi."
 

La conversion à l’islam

C’est par l’intermédiaire de ce dernier compagnon qu’Anne Diana Clain se convertit à l’islam. Elle date cette conversion de 1999. Avec ses frères, à cette époque là, elle cherchait des réponses, explique-t-elle. Une quête spirituelle qui, selon elle, a duré près de deux ans et c’est vers Mohamed Amri qu’ils se sont tournés pour chercher des réponses. "Après mon frère Fabien, on s’est tous convertis les uns après les autres."

Sa première fille Jennyfer a 16 ans et demi quand elle se marie religieusement avec Kevin Gonot qui est, lui, âgé de 17 ans. Un compagnon choisi vraisemblablement par les frères Jean-Michel et Fabien Clain lors de leurs séjours en Egypte.
"Elle voulait faire des études en Egypte, apprendre l’arabe, explique Anne Diana Clain. Comme c’est l’âge d’avoir un copain elle l’a fait religieusement."

Un peu plus tard, lors de l'interrogatoire, la présidente revient sur cette question des mariages dans la famille Clain qui semblent être des mariages "arrangés".

-"Votre fille Fanny se marie religieusement avec Nasredine Nadjar, est ce que c’est Fabien Clain qui les présente ?"
-"Oui"
-"Le fait que ce soit vos frères qui organisent, cela ne vous donne pas le sentiment d’être dépossédée ?
-"Non, quand il y a eu la rencontre j’étais là, ils avaient l’air de se plaire."

 

Le départ en Syrie 

En 2014 et 2015 toute la famille Clain part en Syrie. Jean-Michel Clain et son épouse Dorothée Maquère. Amélie Grondin (la demi soeur d'Anne Diana Clain) et son époux Mohamed Megherbi, Jennyfer Clain et son époux Kévin Gonot. Puis Fabien Clain et son épouse Mylène Foucre et la mère des enfants Clain, Marie-Rosane Grosset.

-"Quand Fanny part en Syrie en mai 2015, vous saviez quelle était la situation là-bas ?" demande la présidente.
-"Non", répond Anne Diana Clain.
-"Mais il y a les vidéos", insiste la magistrate.

Anne Diana Clain reprend :

J'ai pas vu de vidéos. Mon frère, il disait le pays est trop bien, faut venir et l'islam on peut l'appliquer selon les règles qui nous conviennent.

La soeur aîné de Jean-Michel et Fabien Clain explique qu'au départ elle ne voulait pas partir en Syrie. 
"On voulait voir l'évolution de l'EI pour voir si ça allait bien se passer (...) mais le décès de ma mère (Marie Rosane Grosset morte en Syrie) ça a joué. Et puis ma belle soeur (Mylène Foucre) qui partait aussi, c'était ma seule amie."

Mais que savait-elle de ce que faisaient ses frères en Syrie ?
-"Je sais que mon petit frère était gardien de la paix"
-"Gardien de la paix ?" demande la présidente.
-"Je sais pas, ça devait être policier", répond Anne Diana Clain.
-"La police islamique ?" suggère la magistrate.
-"Oui", répond la prévenue.

-"Quand vous partez pour la Syrie, lui demande la présidente, vos fils ont l'âge d'être enrôlés par l'EI, nous le savons tous."
-"Non, je ne le savais pas".

Je savais qu'il y avait la guerre mais dans les derniers messages on me disait que les bombardements c'était loin. J'imaginais une vie comme ici. C'était naïf de ma part.

-"Et vos enfants, vous pensez qu'ils vont arriver en Syrie et qu'ils vont suivre un programme scolaire ?"
-"Ben oui. Je pensais que c'était un nouvel état, qu'il y avait des universités, tout quoi".


Fabien et Jean-Michel Clain étaient chargés de produire des chants pour les vidéos de propagande de l'EI ou des messages de revendications d'attentats commis en Europe et notamment les attentats de novembre 2015 qui ont fait 130 morts en France. Ils ont été tués par des frappes aériennes d'une coalition en mars 2019.

Anne Diana Clain avait quitté la France avec son époux et 4 de ses enfants en août 2015. Après avoir vendu les meubles de la maison d’Ambax (31) et fait quelques économies. La famille était partie avec 10 000 euros en poche direction la Syrie. Refoulés à la frontière turque une première fois ils se sont tous installés en Bulgarie pendant 9 mois avant de tenter une nouvelle fois de rentrer en Syrie via la Turquie.
Expulsés vers la France, ils ont été interpellés à Roissy le 24 septembre 2016.
Anne Diana Clain est en détention à Fleury Mérogis, Mohamed Amri a été placé sous mandat de dépôt à Bois d’Arcy.
 

Anne Diana Clain, aujourd’hui âgé de 44 ans, est née le 23 juillet 1975 à l’Ile de la Réunion.
Elle est la sœur aînée de Fabien et Jean-Michel Clain nés à Toulouse en 1978 et en 1980.
Domiciliée depuis 2005 à Toulouse puis à Ambax (en Haute-Garonne), elle est mère de 6 enfants nés de 3 pères différents.
Elle a eu son premier enfant Jennyfer en 1991, elle n’avait alors pas encore 16 ans.
Sa deuxième fille Fanny est née en 1996 de sa liaison avec Laurent Patry, puis elle a un fils avec ce même compagnon, Ismaêl, né en 2000.
Elle a eu ensuite trois enfants avec Mohamed Amri : Abdou Raïm, Soukaïna et Zaïneb nés respectivement en 2002, 2005 et 2007.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus