Quatre enfants morts par noyade près de Toulouse en un mois : la prudence plus que jamais nécessaire au bord des piscines

Publié le Mis à jour le

Chaque été, plusieurs centaines de personnes meurent noyées en France, notamment des enfants. Plusieurs accidents ont touché la région de Toulouse (Haute-Garonne), depuis juillet. Les autorités rappellent les précautions nécessaires pour éviter ces drames.

Début juillet, une fillette d’à peine 19 mois s’est noyée au cours d’une baignade en famille dans le Tarn. Le 15 juillet, une grand-mère et son petit-fils de 8 mois décèdent par noyade, au sud-est de Toulouse. Deux semaines après, dans le Gers, un garçon d’à peine trois ans meurt après avoir été hospitalisé d’urgence. Il venait de se noyer dans une piscine gonflable qui contenait seulement 23 centimètres d’eau. Mercredi 3 août, un enfant de deux ans originaire du Tarn-et-Garonne est tombé dans la piscine de ses grands-parents. Il n’a pas survécu. En un peu plus d'un mois, quatre enfants sont morts noyés dans la région de Toulouse.

Cette dramatique énumération montre bien l’étendue du drame. "Nous avons eu à ce jour 16 noyades dont 5 en piscine et 11 en milieu naturel", communique ce vendredi le service départemental d'incendie et de secours de Haute-Garonne. “Chaque été en France, 500 personnes décèdent par noyade”, alerte le SDIS 31, rappelant que “les tout-petits sont particulièrement concernés” et surreprésentés parmi les victimes de noyade. 

Malgré l’intervention souvent rapide des secours, les chances de survie sont maigres. Alors comment lutter contre les noyades en recrudescence durant les périodes de vacances ? Voici les recommandations des secours. 

Surveillance et vigilance maximales

Un enfant sans surveillance peut se noyer dans 20 centimètres d’eau en quelques secondes", alerte le SDIS 31. Les sapeurs-pompiers recommandent donc de rester “en permanence” avec les enfants lorsqu’ils sont dans l’eau. Il faut également les équiper de préférence de “brassards adaptés à leur âge” et les surveiller s’ils sont au bord ou à proximité d’un point d’eau. 

Méfiez-vous des bouées, matelas ou bateaux pneumatiques !

SDIS Haute-Garonne

 “Ils ne protègent pas de la noyade mais ils peuvent également entraîner vos enfants hors de porté" soulignent les secours.

Apprendre à nager aux enfants “dès le plus jeune âge”

Pour éviter les noyades, il faudrait aussi que la natation soit maîtrisée lorsque l’on souhaite se baigner. En conséquence, “apprenez à nager à vos enfants dès le plus jeune âge”, recommande le SDIS 31.

Même lorsque l’on sait nager convenablement, des précautions sont de mises dans l’eau. Par exemple, il faut respecter les zones destinées à la baignade, rentrer dans l’eau en plusieurs étapes, 

Des équipements de sécurité autour des piscines 

Chaque année, malgré l’obligation d’équiper les piscines d’un dispositif de sécurité, les jeunes enfants se noient”, constate le SDIS de Haute-Garonne. Plusieurs méthodes qui peuvent empêcher toute personne de tomber accidentellement dans l’eau existent : barrières, abris de piscine, alarme bâche… 

Mais, comme le rappellent les services départementaux d’incendie et de secours, “ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte”. 

Il est également fortement recommandé d’apprendre les gestes de premiers secours. Ils permettent d’intervenir en attendant l’arrivée des pompiers sur les lieux d’un accident.