Rapport du WWF sur la biodiversité : 98 espèces ont disparu en France, dont le bouquetin des Pyrénées

Le rapport Planète Vivante du WWF (World Wildlife Fund) vient d'être publié. Il dresse un constat sans appel sur l'état de la biodiversité. Rien qu'en France, 98 espèces animales ont disparu, du fait de l'activité humaine. Parmi elles, le bouquetin des Pyrénées.
Une sous-espèce du bouquetin des Pyrénées a été réintroduite dans le massif en 2014.
Une sous-espèce du bouquetin des Pyrénées a été réintroduite dans le massif en 2014. © Iroz Gaizka/FTV
Quel est le point commun entre la baleine franche, la sarcelle marbrée, le phoque moine et le bouquetin des Pyrénées ? Ils ont tous disparu de France, à cause de la main de l'homme.

Le bouquetin des Pyrénées, tel qu'on le connaît aujourd'hui, est une sous-espèce, introduite dans le massif pyrénéen grâce à un vaste programme franco-espagnol.
Mais le (vrai) bouquetin des Pyrénées (Capra pyrenaica pyrenaica), lui-même sous-espèce du bouquetin espagnol, a disparu en réalité au début du 20ème siècle. Les deux derniers spécimens sont tués par des chasseurs en 1910, aux environs du lac de Gaube, près de Cauterets. 

Le bouquetin des Pyrénées, victime de l'homme. Tout comme la baleine franche, disparue à cause de la chasse ; tout comme la sarcelle marbrée, chassée par la destruction de son habitat ; tout comme le phoque moine de Méditerranée, éliminé par l'activité touristique.

Selon le dernier rapport de WWF (World Wildlife Fund), intitulé Planète vivante, le monde a perdu plus des deux-tiers de ses populations d'animaux sauvages en moins de 50 ans, principalement à cause de l'activité humaine.

Entre 1970 et 2016, 68 % de cette faune sauvage a disparu, principalement à cause de la destruction d'habitats naturels, notamment pour l'agriculture.

WWF


Selon David Leclère, principal auteur de cette étude, celle-ci montre qu'il est encore possible d'arrêter les pertes massives de biodiversité, à condition d'actionner tous les leviers disponibles. Protection et de constitution de la biodiversité en font partie mais il est urgent d'agir car la biodiversité se reconstitue beaucoup plus lentement qu'elle ne se dégrade.

Certaines pertes sont irréversibles : quand une espèce est éteinte, elle l'est pour toujours.

David Leclère

Lâcher de bouquetins dans les Pyrénées en 2014.
Lâcher de bouquetins dans les Pyrénées en 2014. © Laurent Dard/AFP
S'agissant du bouquetin des Pyrénées, l'introduction d'une sous-espèce dans le massif montagneux est aujourd'hui considérée comme une réussite. 41 naissances de cabris ont été recensées au printemps 2020.

En 2019, on comptait plus de 300 individus, dans le Parc national des Pyrénées et environ 150 individus dans le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement réchauffement climatique chasse sorties et loisirs animaux nature