Réchauffement climatique : le glacier des Gourgs Blancs a totalement disparu des Pyrénées

Publié le
Écrit par Sardain Claire .

Il ne reste plus rien du glacier des Gourgs Blancs en Haute-Garonne. Situé à 3000 m d'altitude, il est déjà victime du réchauffement climatique. A plus long terme, c'est l'ensemble des glaciers du massif pyrénéen qui est voué à disparaître.

Tous les glaciers de la chaîne pyrénéenne sont menacés de disparition d'ici 2050. Dans le Luchonnais, en Haute-Garonne, le glacier des Gourgs Blancs n'a pas résisté au réchauffement climatique. Il ne reste déjà plus rien. 

La faute au réchauffement climatique

Le glacier des Gourgs Blancs est le premier glacier d'altitude à disparaître définitivement dans les Pyrénées. En témoigne cette photo réalisée ce samedi 6 août et publiée sur le compte twitter de Météo Pyrénées. On y voit une comparaison du glacier entre le début du 20ème siècle et ce mois d'août 2022. Toute trace de glace a disparu. 

"Pour les amoureux de la montagne que nous sommes, c'est un déchirement nous confie Patrick Lagleize, président des guides de haute-montagne pyrénéens. On a une douleur immense de les voir disparaître mais nous avons toujours su nous adapter à notre environnement."

Un glacier mythique

Le glacier des Gourgs Blancs avait un statut particulier pour les amateurs d'alpinisme en haute-montagne. Il était le seul dans les Pyrénées, à permettre d'accéder, sans aptitudes physiques et techniques particulières, à un sommet de plus de 3000m. 

"La neige et la glace sont des facilitateurs d'alpinisme", explique Patrick Lagleize. Ça rendait la montée très confortable. Pas plus compliqué que de grimper sur la table de votre salon."

Une fonte rapide

Depuis 20 ans déjà, avec la fonte des glaces, l'ascension des Gourgs Blanc était devenue plus complexe : "On a décidé de ne plus passer par ce glacier mais d'emprunter le couloir Jean Orleau pour accéder au pic. Depuis 12 ans, on n'emprunte plus du tout cette voie pour monter. On a juste équipé le couloir de rappel pour la descente."  

D'autres glaciers en péril

Selon les spécialistes, le réchauffement climatique est 5 fois plus important en haute-montagne qu'en plaine. Et les glaciers peuvent perdre jusqu'à 2m par an. D'ici 2050, tous les glaciers des Pyrénées auront donc disparu.

"le permafrost, la partie qui restent en permanence gelée se situe à environ 3200m, précise Patrick Lagleize. Tout ce qui est en dessous est condamné à plus ou moins long terme. En ce moment c'est l'accès au pic d'Aneto qui nous pose problème. Mais quoi qu'il arrive, l'alpinisme de haute-montagne ne disparaîtra pas avec les glaciers. Nous continuerons dans des conditions moins confortables mais nous poursuivront les ascensions."

Rien que dans le luchonnais, une dizaine de sommets culminent à plus de 3000m. Des sommets facilement accessibles contrairement à ceux du massif alpin. Alors les guides de Haute-montagne en appellent aux amoureux des Pyrénées. Venez profiter de ces beautés tant que l'ascension est aisée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité