Recherche : on vous dit tout sur Talos, le robot humanoïde développé au LAAS à Toulouse et destiné à l'industrie

La première édition du Colloque Technologique spécialisé dans les robots se déroulera les 18 et 19 octobre 2023 à Toulouse (Haute-Garonne). L'occasion de vous présenter Talos, un robot humanoïde mis au point par les équipes du LAAS et CNRS.

Toulouse accueillera ce mercredi 18 octobre un colloque spécialisé dans la robotique. C'est l'occasion de découvrir le travail des équipes du LAAS et du CNRS qui ont mis au point Talos, un robot humanoïde, qui fait des progrès jour après jour.

Talos, un robot humanoïde

Devant trois opérateurs – l’un aux manettes, les deux autres à la sécurité –, le robot Talos, affiche de belles mensurations : 1,75 mètre pour 100 kilos. Le robot démarre, avance à petits pas sous l'effet du joystick. Quand il hésite et perd l'équilibre, un harnais de sécurité fixé est là pour le rattraper.

"C’est un robot humanoïde", explique Nicolas Mansard, directeur de recherche en robotique
LAAS-CNRS. "Il a des jambes de bipède, il a des bras et une tête qui porte ses capteurs. Cela fait 7 ans qu'on l'a. Il nous permet d'étudier comment un robot peut marcher, se localiser dans l'espace, manipuler des objets et réaliser des tâches d'outillage en environnement industriel".

Recherche sur l'équilibre

Avec près d'un million de capteurs dernier cri, Talos possède aussi une force hors du commun. Il sera bientôt capable de surmonter un grand nombre d’obstacles, comme des marches d’escalier ou un terrain accidenté, le tout en portant de lourdes charges. Une première dans le monde de la robotique humanoïde.

"Le gros intérêt de Talos, c'est qu'il est équipé de capteurs de couple à toutes les articulations", déclare Pierre Fernbach, ingénieur chez Toward. "Cela va lui permettre de sentir les efforts. Je peux appliquer des pressions et le robot va compenser pour rester en équilibre. Chez l'humain, c'est inné, pour le robot ça demande des calculs en permanence". Talos intéresse Airbus qui pourrait lui confier des tâches dans l'avenir.

Le laboratoire toulousain en pointe

Au-delà du monde de la recherche, les impressionnantes capacités des robots humanoïdes prédisent leur arrivée dans plusieurs domaines : l’intervention en zone à risque, la robotique de service ou d’assistance médicale, ou encore l’usine du futur.

Le Laas est à la pointe dans ce domaine des robots humanoïdes. Le laboratoire toulousain a travaillé sur le robot HRP-2 du japonais Kawada, arrivé dans ses locaux en 2006. Un robot quadrupède est lui aussi développé pour la surveillance de site. Un modèle américain de chien robot intégrant l’intelligence artificielle, sera d’ailleurs commercialisé à la fin de l’année.

On est cependant loin d'un monde où les machines pourront nous remplacer dans toutes les tâches humaines. À ceux, que cette perspective effraie, les chercheurs du LAAS répondent avec le sourire : "Nous n'en sommes pas là. La robotique humanoïde n'en est qu'à sa préhistoire".

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité