Recherche sur le cancer : découverte d'un traitement révolutionnaire dans les leucémies aiguës

Publié le
Écrit par Julie Valin .

L'IUCT-Oncopole de Toulouse à la pointe dans la recherche contre les cancers. Une étude internationale, à laquelle ont participé deux médecins français dont le Professeur Christian Recher, chef du département d'hématologie démontre l'efficacité d'une thérapie ultra-ciblée dans le traitement de certaines leucémies aiguës.

La survie des patients atteints de leucémies rares dites leucémies myéloïdes aiguës restait jusqu’à présent très brève, à peine quelques mois. Mais une étude internationale à laquelle a participé l'équipe du service d'hématologie de l'IUCT-Oncopole de Toulouse donne beaucoup d'espoir.

Une thérapie "ultra-ciblée"

L'étude a été menée entre 2018 et 2021, sur 146 patients issus d’une vingtaine de pays et âgés en moyenne de 75 ans. Elle consistait à administrer aux malades deux molécules : l'azacitidine (chimiothérapie à faible dose) et l'ivosidenib (molécule innovante qui permet d'inhiber l'enzyme mutant à l'origine de leucémie aiguës rares).

Les médecins se sont vite rendus compte de l'efficacité du traitement. 

Un taux de survie triplé

Les résultats indiquent que le risque de récidive ou de décès est réduit de 67 % dans le groupe ayant reçu la combinaison de traitement. 38 % des patients traités par azacitidine et ivosidenib étaient même en rémission complète après 24 semaines de traitement, contre 11 % pour ceux du groupe contrôle. La survie globale est quant à elle triplée, passant de 8 à 24 mois avec l’association des deux thérapies.

On a des patients qui réagissent très bien à ce traitement. C'est une réelle satisfaction pour ces malades et pour l'équipe médicale. Pouvoir intégrer des patients dans des essais cliniques c'est leur proposer le meilleur de la recherche.

Professeur Christian Recher, chef du service d'hématologie IUCT-Oncopole

Cette combinaison est si prometteuse qu'elle est devenue le nouveau standard de traitement pour ces patients qui ne supportaient plus aucun traitement.

Une thérapie plus efficace et mieux tolérée

Plus efficace, cette double thérapeutique est également mieux tolérée par les patients âgés et non éligibles à la chimiothérapie intensive. Car la leucémie myéloïde aiguë est un cancer du sang rare et complexe à traiter. 

En outre, la combinaison réduit considérablement les risques d’infections, très fréquents dans cette maladie.

Avec cette combinaison médicamenteuse, les globules blancs remontent plus vite qu'avec le traitement standard. Les résultats sont spectaculaires

Professeur Christian Recher, chef du service hématologie de l'IUCT-Oncopole

Les résultats de l’étude ont été publiés dans le New England Journal of Medicine. Une centaine de patients pourraient rapidement bénéficier de cette stratégie améliorée qui s’impose désormais comme un standard dans les traitements des leucémies rares.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité