• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Risque de forte perturbation du trafic aérien vendredi à l'aéroport de Toulouse-Blagnac

Sans les pompiers de pistes, aucun avion n'atterrit ni ne décolle / © Max PPP
Sans les pompiers de pistes, aucun avion n'atterrit ni ne décolle / © Max PPP

Les pompiers de pistes de l'aéroport de Toulouse Blagnac ont déposé un préavis de grève reconductible à partir de vendredi 13 heures pour protester contre le licenciement de l'un de leurs collègues. Le trafic risque d'être fortement perturbé

Par VA.

Le trafic aérien risque d'être fortement perturbé à partir de ce vendredi 13 heures à l'aéroport de Toulouse Blagnac.

Les pompiers de pistes ont en effet déposé un préavis de grève pour protester contre le licenciement d’un de leurs collègues pour "non respect des consignes opérationnelles". Un "prétexte fallacieux", estiment-t-ils, "pour faire baisser les effectifs". 29 des 41 pompiers de pistes se sont pour l'heure déclarés grèvistes. "En l'absence de sécurité au sol, aucun avion ne décolle ni n'atterrit", préviennent-ils.

Le conflit intervient sur fond de sous-traitance de la sécurité des pistes. Depuis le 1er janvier 2002, c'est la troisième fois que les pompiers de pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac sont "repris". Le dernier "acquéreur" est depuis le 2 mars 2015 la société Falk, appartenant à un groupe danois spécialisé dans la sécurité. En France, Falk est détentrice de deux contrat de sécurité, l'une dans un tunnel des Vosges et l'autre sur les pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. 

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus